• Richard Reed Parry (Arcade Fire) sera de passage au Bota, avec le London Contemporary Orchestra

     

    On connaissait déjà l’amour incommensurable que Richard Reed Parry portait à la musique, mais là, avec «Music for Heart and Breath», sorti sur le mythique Deutsche Grammophon, on assiste à une réelle déclaration à cœur (et poumons) ouvert…

    Délaissant, encore une fois l’espace d’un album (son premier en solo), sa formation originelle Arcade Fire, le multi-instrumentiste touche-à-tout s’essaie en compositeur néo-classique sur un projet de musique organique où les battements de cœur et la respiration des musiciens prennent une place centrale.

    Celui que l’on a déjà vu déambuler au sein de formations à la renommée certaine (The Unicorns, Bell Orchestre, The National, Islands), s’entoure une nouvelle fois d’un casting de rêve. C’est en compagnie des frères Dessner (tiens, tiens !), du Kronos Quartet et de Nico Mulhy (compositeur américain que l’on a vu bosser aussi bien avec Philip Glass, Björk que Grizzly Bear ou Anthony and the Johnsons), que le Canadien a dessiné de sa main de maître ces peintures anatomico-comtemporaines.

    Pour cette présentation exceptionnelle sur la scène de l’Orangerie, Richard Reed Parry sera accompagné du London Contemporary Orchestra, qui a déjà pu collaborer avec Jonny Greenwood, Foals, Matmos ou encore Jimmy Page.


  • "Bread & Games", le premier clip de Moaning Cities

    En février, Moaning Cities effectuait une sortie remarquée avec son album « Pathways Through The Sail ».

     
    Le groupe présente aujourd'hui son premier vidéo clip illustrant son nouveau single Bread & Games.
     
    Vous ne verrez plus jamais un car wash du même œil !
     

  • Antoine Goudeseune, le Fab One

    "If you have a dream, fight for it..." Telle est la devise d'Antoine Goudeseune. Son rêve à lui, depuis qu'il est tout gamin, c'était d'enregistrer un album d'hommage aux Beatles. Il y est parvenu. Et pas n'importe quel album, puisqu'il a eu le courage de s'attaquer à "Abbey Road", l'avant-dernière production (et sans doute la plus riche) du quatuor de Liverpool. Ce chef d'oeuvre de réinterprétation est sorti ce vendredi, 45 ans jour pour jour après l'original. Pour l'enregistrer, on lui a carrément donné les clés du célèbre studio londonien. Sur "Here comes tAntoine.jpghe sun", pépite signée George Harrisson, il donne la réplique au guitariste suédois Matias IA Eklundh. La démarche est particulière. On est très loin de l'album de reprises. Antoine, tout en sobriété et délicatesse, parvient à sublimer ce qui l'est déjà. Dans le style "fingerpicking", il donne une nouvelle âme à ces 17 morceaux mythiques.

    Jeudi, c'est à la Rotonde du Botanique qu'il est venu présenter son bébé, tout juste sorti de la maternité. Pendant deux heures, il a ravi le public. Durant l'intro, on entend une conversation d'époque. Dans un subtil jeu d'ombres et de lumières, Antoine apparaît devant la légendaire pochette. Guitare sous le bras, il traverse la rue, puis vient s'installer tout en jouant les premières notes de "Come Together". La magie opère déjà. Et sur "I want you" et "Because", Antoine2.jpgcela devient carrément prodigieux. Deux heures de guitares, quasiment sans paroles, ça peut sembler long. Mais même pas, car les respirations, agrémentées de grands classiques issus des autres albums des Fab Four, permettent de rendre le set digeste. Toujours dans le but d'éviter toute monotonie, Antoine avait avec lui une ribambelle d'invités, parmi lesquels Nicolas Dieu (Mister Cover), Nicolas Scamardi (Von Durden) et Julie Compagnon. Sur la fin, tout ce beau monde s'est retrouvé pour un "Hey Jude" qui, une heure plus tard, était encore fredonné sous la verrière du Bota...

    > Christophe Van Impe

     

  • The Coral dévoile un extrait de l'album de son retour

    The-Coral-The-Curse-Of-Love-20141.jpgThe Coral publiera le 20 octobre prochain un nouvel album, The Curse Of Love. Leur premier disque en quatre ans. Le groupe de Liverpool a balancé sur le net le titre inédit Nine "Times The Colour Red", tiré de The Curse of Love, ce dimanche. 

  • L'hypnotique Benjamin Clementine

    10389558_737432756330796_1698807793117263598_n.pngCe vendredi soir, le chanteur anglais aux origines ghanéennes Benjamin Clementine était sur le plateau du Grand Journal de Canal + pour un live. Ou plutôt deux chansons (présentes sur son nouvel EP, Glorious You) qui ont prouvé une nouvelle fois le charisme de ce garçon de 25 ans dont la voix est véritablement hypnotique. 

    On attend forcément son premier album avec impatience. 

  • Un nouveau David Bowie arrive

    David-Bowie-007.jpgEn mars 2013, David Bowie publiait The Next Day, son premier album depuis 2003. Il ne faudra apparemment pas attendre aussi longtemps pour entendre son successeur. Interrogé par CNN, Tony Visconti, son producteur historique, a, en effet, annoncé qu’un nouvel album de David Bowie allait arriver "definitely ... soon" ("définitivement ... bientôt”).

     

  • Arsenal s'attaque au grand écran

    Le nouveau single "Temul (Lie Low)" utilise à merveille la voix de la chanteuse danoise Lydmor pour créer une ambiance angoissante limite malsaine, comme en atteste le clip accompagnant le morceau. Dans cette vidéo se trouvent également des images du film "Dance! Dance! Dance!", réalisé par Hendrik Willemyns (la moitié du duo) et le Japonais Ken Ochiai. Un "filmconcert" dont l'avant-première s'est tenue à Tokyo la semaine passée et qui débarque en Belgique pour 13 dates en Flandre et une à Bruxelles, le 18 décembre à l'Ancienne Belgique. L'occasion de voir l'histoire de DJ "Furu" (ndla: du nom du dernier album d'Arsenal) et de la jeune Natsuko, confrontés à la réintroduction d'une vieille loi interdisant aux habitants de Tokyo de... danser. Sur scène, le groupe jouera en "live" pour mettre ces images en musique. >Ph.S.

  • Le nouveau vidéo clip de Baxter Dury est dispo

    baxter-dury.jpgIl faudra patienter jusqu'au 20 octobre prochain pour découvrir le nouvel album de Baxter Dury, It's A Pleasure.  Mais l'Anglais vient de présenter le clip de son second single, "Palm Trees".

  • Un an et douze chansons après, le nouveau Gabriel Rios est dans les bacs

    gabriel rios,this marauder's midnightEn octobre 2013, Gabriel Rios trouvait un concept original pour lancer son quatrième album studio, intitulé "This Marauder's Midnight": chaque troisième lundi du mois, un nouveau single est présenté au public. Douze chansons, un an, nous y sommes. Entamée avec le superbe "Gold", la boucle s'est bouclée en début de semaine avec "Swing Low". Le plus Portoricain des Gantois (et l'inverse!) a écumé avec mention "très bien" de nombreux festivals cet été et sera de retour en salle le 24 octobre prochain, au Cirque Royal à Bruxelles.
    >Ph.S.


  • BRNS balance un clip

    BRNS - Patine.jpgParmi les albums très attendus de cette rentrée, il y a le premier album des Belges de BRNS. Patine est prévu pour le 10 octobre prochain. Mais histoire de patienter, le groupe a balancé ces dernières heures un nouveau clip. Celui-ci illustre la chanson "My Head is Into You" que l'on connaît déjà depuis quelques mois déjà. Il a été réalisé par le duo Nautico, alias John Heeg et Chris Westlund.