Avec Ivan Tirtiaux et Matthieu Thonon, l'automne est de sortie

La chanson française bien de chez nous a encore de beaux lendemains devant elle. Samedi, dans une Vénerie pleine à craquer, nous avons assisté à une soirée pleine de douceur et de volupté. 3hLDMA3kxQQazly2i0DVPcHxB7NQWs6LUhK7vlUCDhM.jpeg

Le lever de rideau, c'était pour le régional de l'étape. A Boitsfort, Matthieu Thonon se produisait en effet en terrain conquis. Venu présenter l'album "De beaux lendemains", c'est avec une intro au piano que n'aurait certainement pas reniée Yann Tiersen qu'il a débuté sa prestation. La mise en scène est soignée et de circonstance. Accompagné de son groupe et de deux choristes, il est entouré d'un sac de patates ou encore d'un bulldog de porcelaine, chacun de ces objets faisant référence à une parcelle de sa discographie. Tantôt drôle tantôt touchant, mais toujours "dans sa bulle", il nous rappelle par moments Alex Beaupain ou Albin de la Simone. Une très agréable mise en bouche pour la suite.

M_0ZAGjbANqdW1fTGE9FYWJ_GTY4lzmw9lyFue9zzmE.jpeg

Ivan Tirtiaux était aussi venu avec un nouvel album sous le bras. Magnifique et habité, "L'Envol" a été balayé de A à Z. On pense inévitablement à Dominique A, pour cette voix tellement chaude et vibrante, mais en plus folk. Sa guitare, prénommée Cesaria (car il l'a perdue, pour ensuite la retrouver, le jour de la disparition de Cesaria Evora), suinte quant à elle le blues pour donner à l'ensemble un parfum de spleen et de nostalgie. C'est délicat et, même si c'est le printemps qu'Ivan chante sur "Charlatan", parfaitement en adéquation avec l'automne qui commence à envahir nos soirées. Lui aussi est promis à de veux lendemains, puisqu'il s'apprête à débuter une alléchante tournée ProPulse.

> Texte: Christophe Van Impe

> Photos: Lara Herbinia

Les commentaires sont fermés.