#6 de nos albums de 2014: Lana Del Rey avec Ultraviolence

image.jpgLe mystère autour de sa personne affole moins qu'à ses débuts, mais la voix et l'ambiance générale du dernier album de Lana Del Rey pénètrent toujours autant nos sens. La nonchalance apparente est plombée par une grosse couche de doutes sur l'amour et la vie en général. Ce quatrième album achève de prouver que la belle New-Yorkaise vaut bien mieux que ce statut de "buzz" commercial qu'on lui avait collé sur la peau (surtout sur les lèvres...) et qui lui a par la suite causé bien de nouveaux tourments. >Ph.S.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.