• Deux jeunes espoirs au Rock-A-Field

    RAF2015_imagelarge.jpgLes organisateurs du festival luxembourgeois du Rock-A-Field  ont ajouté deux noms à leur affiche 2015. Pas aussi rutilants que les Muse, Bastille ou le Wu-Tang Clan (tous les trois à l'affiche cette année) mais à ranger tout de même dans la case "espoirs à suivre du coin de l'oeil dans les années à venir".

    Il y a tout d'abord les jeunes rockeurs anglais de Nothing But Thieves, prévus le vendredi 3 juillet. Leur premier album est en préparation et il pourrait bien être une excellente surprise au vu des morceaux proposés jusqu'à présent. Jetez une oreille sur la chanson "Itch" ci dessous pour vous en convaincre. 

    L'autre groupe se nomme Echosmith. Un combo composé de trois frères et une soeur (la charmante Sydney Sierota) originaires de Californie dont le single "Cool Kids" a tout d'un hit. Ce qu'il a d'ailleurs été aux States (et un peu sur Pure FM chez nous). Si leur premier album, Talking Dreams, n'est pas encore sorti chez nous, la pop de ce quatuor pourrait bien être une des chouettes découvertes de ce dimanche 5 juillet dans la plaine de Roeser... >J.C.

  • Mika sera à Forest National et à l'Atelier en septembre

    11041671_10153398656365348_2999214805316343164_n.jpgMika part en tournée et celle-ci s'arrêtera en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg en septembre. 

    Le Libanais passera, en effet, à Forest National le 23 septembre. Deux jours plus tard, on pourra voir le jury de The Voice France dans une salle plus "à taille humaine" puisqu'il foulera la scène de l'Atelier à Luxembourg. > J.C.

  • Encore des noms pour Rock Werchter

    -0rse__O.jpegRock Werchter a ajouté cinq noms à son affiche 2015:  St. Paul and The Broken Bones (jeudi 25 juin), Jack Garratt (jeudi 25 juin), Magnus (vendredi 26 juin), Ryan Adams (samedi 27 juin) et De Jeugd Van Tegenwoordig (samedi 27 juin).

    L'affiche du plus grand festival de Belgique est désormais presque complète. Et malgré des prix très élevés, les places sont pratiquement déjà toutes parties. Le seul jour encore accessible pour l'heure est le vendredi 26 juin. Les combo tickets, le jeudi, le samedi et le dimanche sont actuellement soldout. Mais il n'est pas impossible que des places soient remises sur le marché... >J.C.

  • Lauryn Hill, Mø et Carl Barat parmi la quarantaine de nouveaux noms de Dour

    dour, lauryn hill, mo, circa waves, carl barat and the jackals, palma violets, cocorosie, timber timbreEntre Werchter, les Ardentes, le Pukkelpop et Dour, il faut avouer qu'on ne sait plus trop où donner de la tête, tant les grands noms se suivent sur les affiches des principaux rendez-vous musicaux belges de cet été.

    Dour a ainsi balancé en fin de semaine dernière une nouvelle (grosse) salve. Avec en tête d'affiche l'ex-Fugees Lauryn Hill. Mais elle sera loin d'être seule. On note ainsi les présences de la Scandinave Mø, du nouveau groupe qui accompagne l'ex-Libertines Carl Barat, de Palma Violets et les jeunes rockeurs anglais de Circa Waves. 

    Sans oublier: DJ Fresh, Nicolas Michaux, CocoRosie, The Wombats, Sunn O))), , Youssoupha, Alesia, Alo Wala, Batida, Big Freedia, Calyx & Teebee [feat. LX One], Carnage, Claude [(aka Fulgeance) live], Dope D.O.D., Dream Koala, Drenge, Evian Christ, Fatima [& The Eglo band], FKJ, George FitzGerald, Isaac Delusion, J Rocc, Joachim Pastor, Joe Ford, Joris Delacroix [dj set], Kiasmos, Little Big, Marcel Dettmann, Moon Duo, Noisia, Pendulum [dj set & Verse], Raketkanon, Rangleklods, Recondite, Rødhåd, Seven Davis Jr, Superpoze [live], The Geek x Vrv, The Prototypes [feat. MC Felon], Timber Timbre, Unknown Mortal Orchestra, Vandal, Your Old Droog. > J.C.

  • Paul Kalkbrenner, Coeur de Pirate et The Dø aux Ardentes

    banner-fullname_0.jpgAprès avoir annoncé la venue de Nicki Minaj le samedi 11 juillet, le festival des Ardentes a annoncé de nouveaux noms pour son édition 2015. Et du lourd ! Paul Kalkbrenner,  Coeur de Pirate, The Dø,  Benjamin Clementine, James Vincent McMorrow et le DJ niçois The Avener seront ainsi au rendez-vous! Pour ceux qui en doutaient encore, les Ardentes s'inscrivent désormais comme un rendez-vous incontournable de l'été musical belge! > J.C.

     

  • Dans le public de "D6bels On Stage"

    Intergalactic Lovers, Selah Sue et Daan se succédant sur scène un soir de janvier à Louvain-la-Neuve. Non, ce n'est pas un nouveau festival hivernal organisé par le CESEC, mais bien le programme de l'enregistrement de "D6bels On Stage" dans la Ferme du Biéreau. Sudpop s'est glissé parmi les spectateurs.

    L'émission musicale de la RTBF a connu plusieurs déclinaisons depuis ses débuts en avril 2004 pour devenir une planche de lancement ou simplement une vitrine du paysage musical en Wallonie et à Bruxelles. Trois euros l'entrée (c'est souvent sold out), ça reste fort démocratique pour au total 8-9 chansons en "live"  et voir ses chanteurs préférés de plus près.

    image.jpg

     

    Mais en ce vendredi soir, ce sont des artistes du Nord du pays qui étaient mis à l'honneur. Avec quelques minutes de retard, "pour permettre aux artistes de jouer dans les meilleures conditions" dixit la "chauffeuse" de salle. Pas de problème, la petite buvette nous tient occupés. On entre avec curiosité: une belle ferme au plafond haut, des poutres en bois et des murs en briques claires. Les caméras coupent le public en deux mais qu'importe: ceux qui étaient proches de la scène iront derrière et vice versa pour les enregistrements suivants. On sent d'ailleurs un public fort jeune près du plateau, "effet Quentin Mosimann oblige" pense-t-on à haute voix... Une démonstration de mauvaise langue aussitôt démentie par les deux demoiselles devant nous!

    d6bels on stage,intergalactic lovers,selah sue,daanPremier groupe à l'honneur, Intergalactic Lovers venu interpréter "Northern Rd" et "Delay". Un an après la sortie de leur deuxième album "Little Heavy Burdens", ils commencent à fréquenter les plateaux de télévision francophones, et c'est plutôt positif. "On est un peu fatigués de notre concert hier à Paris, mais merci au public de nous avoir donné de l'énergie" (ndla: on se demande si ce passage va être coupé au montage tiens), déclaraient Lara et Raf, toujours aussi gentils à l'interview, malgré les approximations de Quentin "trop cool attitude" Mosimann. Oui, Quentin, "Jungle", ce n'est pas qu'un style de musique...

    Deuxième invitée et certainement la star de la soirée à l'applaudimètre, Selah Sue et son nouvel album "Reasons". Un morceau avant l'heure de la première interruption et ensuite revoilà la Louvaniste qui interprète "Alone" et qui retourne répondre dans un "franglais" spontané et sympa aux questions de l'animateur.

    Une jeune fille s'éclipse alors de la salle et vient s'allonger sur un banc de la cafétéria victime d'un malaise. Un verre d'eau et une barre chocolatée plus tard (il y a encore des gens gentils...) et ça repart pour la dernière partie, avec Daan en guest. Classieux comme à son habitude, l'Anversois chante aussi facilement du Joe Dassin ("Marie-Jeanne") qu'il ne réinvente "Addicted", un de ses grands succès. Et puis, un néerlandophone qui utilise le mot "miel" dans une comparaison et le terme "mijoter" dans une autre, on trouve ça super classe, tout simplement...  

    On s'en va juste avant la fin, le temps de voir Les Intergalactic Lovers partir avec ce qui ressemblait à des plats préparés et de passer devant le micro peluche du rigolo Antal Moreau (ça aussi on se demande si ça va rester au montage...) et nous voilà en route vers la station-service où... nous avons retrouvé notre écharpe tombée quelques heures auparavant. Il y a vraiment des gens gentils...  >Philippe Sadre

     

    D6bels on stage: Daan ce dimanche à 21h45.

    Intergalactic Lovers et Selah Sue: le dimanche 12 avril à 21h55.

  • Le BSF lâche de nouveaux noms

    brussels summer festival,bsf

    Petit coup de jeune sur le Brussels Summer Festival, qui se déroulera du vendredi 14 au dimanche 23 août prochain, avec un nouveau logo, une nouvelle salle (La Madeleine) et une Place des Palais "complètement redessinée pour un confort visuel et sonore accru". On connaissait déjà l'affiche de l'Urban Night (Bigflo & Oli, Disiz et Black M) sur la Place des Palais le 19 août, voici qu'une quinzaine de noms supplémentaires ont été dévoilés. Et là, c'est plutôt un voyage dans le temps, avec par exemple Etienne Daho, Amadou & Mariam, OMD ou Basement Jaxx... >Ph.S.

    Les noms: Amadou & Mariam, Basement Jaxx, Bigflo & Oli, Black M, Charlie Winston, Clinton Fearon, Daan, disiz, Etienne Daho, Flogging Molly, Girls in Hawaii, Imelda May, Le Peuple de l'Herbe, Matisyahu, OMD (Orchestral Manoeuvres in the Dark), The Subs, The Tings Tings, Triggerfinger.

  • Anaïs, plus forte que la toux

    C'est une bonne bronchite, et non une angine, qui a frappé Anaïs la semaine passée. Elle était pourtant bien là ce mercredi soir à la Rotonde pour assurer le volet bruxellois de sa tournée "HellNo Kitty". Et la toux n'a pas eu raison d'elle devant un public venu en mode "on va revoir une bonne copine".

    Cela faisait quelques jours qu'elle avait annoncé sur Facebook qu'elle avait la crève, tout en écrivant à ses "mogwaïs" (en référence anecdotique aux "Monsters" de Lady Gaga) : "Bon, j'ai plus de fièvre, mais j'ai encore un peu la voix de Kathleen Turner (...) But the show must go on, Bruxelles, me voilà!" Ouf, on était donc sûr de sa présence ce mecredi!

    anaïs,botanique,rotonde

    Elle commence son set avec "What Would We Have Done Without Joni Mitchell?" et remarque avec plaisir que la salle (surtout la partie à sa gauche) reprend directement en choeur. Bref, comme probablement lors de chacunes de ses prestations, c'est un public conquis qui se trouve en face d'elle. 

    Chaque chanson est l'occasion de plaisanter, que ce soit à propos de la salle, de Bruxelles, de son "short trop petit, comme je pense chaque fois que je vais perdre du poids" ou de son état de santé... Et après avoir demandé un mouchoir au public, voilà qu'elle reçoit un paquet entier sur scène quelques minutes plus tard! On se demande comment le chanteur de Royal Blood aurait pris la chose... :crossover:

    Niveau setlist, elle (se) fait plaisir, avec les anciens ("Mon coeur, mon amour", "Elle sort qu'avec des Blacks") et les nouveaux morceaux ("Une petite fuite", "DRH", "L'autotune"). Sans oublier l'inimitable "Pendant ce temps-là en Ecosse" avec sa chemise lui servant de kilt et son verre de pastis remplaçant le whisky tourrrrbé. 

    Elle quitte la scène après avoir interprété le toujours excellent "Christina", le temps de tousser une nouvelle fois un bon coup en coulisses, et la revoilà pour un final parlant d'un petit cochon en pain d'épice et en transformant les spectateurs en danseurs hawaiiens. Evidemment, ça ressemble plus à une succession de sketches qu'à un concert, mais ça fait aussi partie du personnage. Et c'est pour ça que le public s'est déplacé et a apprécié. Encore un concert demain en France et elle aura le temps de se retaper complètement! >Philippe Sadre (Photo C.V.I.)

     

  • Pukkelpop 2015: Les premiers noms!

    Pukkelpop.png

    A y est! En direct live de la maison de jeunes XL à Herk-de-Stad (la sympathique récompense d'un concours organisé par le Pukkelpop), les premiers noms qui se rendront sur la plaine de Kiewit le 20, 21 et 22 août prochains ont été annoncés en début de journée. 

    Enfin, certains n'étaient plus des inconnus, puisque des fuites avaient déjà pointé la venue de Limp Bizkit, Interpol, ou Viet Cong. On peut ajouter à ces noms ceux de Django Django, Future Islands, Underworld, Jurassic 5, The War On Drugs, Tame Impala et Son Lux par exemple.

    Pas (encore) de trace de Blur, qui est pourtant souvent nommé comme partant à coup sûr. Pas encore beaucoup de représentants noir-jaune-rouge non plus, mais cela ne saurait tarder, l'affiche étant encore loin d'être complète. >Ph.S.

    La liste par ordre alphabétique: Above & Beyond, Adam Beyer, Allah-Las, All Time Low, Architects, A-Trak, Atreyu, Bad Breeding, Bastille, Bear’s Den, Beatsteaks, Black Box Revelation, Black Sun Empire, Boys Noize, Brodinski presents Brava, Cardiknox, Charles Bradley & His Extraordinaires, Charli XCX, Chunk! No, Captain Chunk!, Courtney Barnett, Craze, Critical Soundsystem - Mefjus x Kasra x Enei, Curtis Harding, Cymbals Eat Guitars, Daniel Avery b2b Erol Alkan, The Dillinger Escape Plan, Diplo, The Districts, Django Django, Dolomite Minor, Dropkick Murphys, Duke Dumont Live, Echosmith, Ellie Goulding, Elliphant, Enter Shikari, Fakear, Father John Misty, FFS (Franz Ferdinand & Sparks), Flako, Four Tet, Future Islands, George Ezra, The Get Up Kids, Ghost Culture, Gorgon City Live, Halestorm, Hannah Wants, Howling, Hudson Mohawke Live, Interpol, James Blake, Jamie xx, John Talabot, Jurassic 5,  Karenn live, Kate Tempest, Kele, Knife Party, Kodaline, Len Faki, Lido, Limp Bizkit, Linkin Park, Little Dragon, Little Simz, The Maccabees, Machinedrum, The Magician, Major Lazer, Manchester Orchestra, Mark Ronson DJ Set, Mastodon, The Menzingers, Mew, Michael Kiwanuka, Milk Teeth, Mini Mansions, Mr Oizo, Dj Mustard, Netsky, Odesza, The Offspring, Ought, The Parov Stelar Band, Passenger, Pissed Jeans, Pond, Porter Robinson live, Prhyme feat. Adrian Younge, Radkey, Rebel Sound, Roots Manuva,  Rudimental, Run The Jewels, Seasick Steve, Shadow Child, Sigma Live, Slaves, Son Lux, The Sore Losers, SPOR feat. Linguistics, The Story So Far, Strand Of Oaks, The Subways, Tale Of Us, Tame Impala, Ten Walls, Thomston, Todd Terje & The Olsens, Trixie Whitley, Truckfighters, Ty Dolla $ign, Underworld, The Upbeats, Viet Cong, The War On Drugs, What So Not.


  • Soko, so Cure

    Il y a de ces chansons maudites, qui ont eu un tel succès, que leurs auteurs ne veulent plus en entendre parler. Le tube "I'll kill her", Soko en a fait des cauchemars. C'est un peu son "Creep" à elle. "I don't do that", lance-t-elle d'ailleurs d'une voix caverneuse, quand quelqu'un la lui réclame en fin de concert. "Cette chanson m'a juste donné envie de disparaître, longtemps". Heureusement, les envies de meurtre, ça lui est passé.

    On avoue qu'on Soko.jpgavait aussi quelques préjugés, à cause de ce morceau un peu folk, chanté avec un accent frenchie à couper au couteau. Mais c'était un tort, car Soko est une vraie artiste, destroy certes, mais avec un univers bien à elle. Depuis cet accident de parcours de début de carrière, elle a pris un virage à 180 degrés. Physiquement déjà, elle ressemble désormais plus à Connan Mockasin qu'à ce clone d'Amélie Poulain dont le minois passait en boucles sur les chaînes musicales.

    Pour enregistrer "My Dreams Dictate my Reality", elle a bossé avec Ross Robinson, au domicile de qui elle a carrément squatté à Venice. Non, vous ne rêvez pas, on parle bien du producteur métal, qui lança Sepultura, Korn, Slipknot et Limp Bizkit. Ce mélange improbable, il donne douze morceaux fascinants rappelant la froideur du Cure des plus belles années. Le fantôme de Robert Smith est omniprésent. De fantômes il est d'ailleurs souvent question dans ses morceaux, car Soko est obsédée par la mort, par ses rêves et par sa jeunesse foireuse et décousue. Elle a vu son père mourir lorsqu'elle avait cinq ans, et ne s'en est jamais vraiment remise.

    Cela ne l'empêche pas d'être drôle et captivante en concert. Lundi, elle sera restée 1h45 sur les planches de l'Orangerie, invitant une fan déguisée en... dalmatien à lancer une chorégraphie sur scène (sur "I thought I was an Alien"), une autre à réciter un poème pourri en flamand ("sur Bad Poetry"), proposant à qui veut un flirt avec une de ses deux musiciennes, faisant la roue, rendant hommage à Keaton Henson ("sur Keaton's Song),... Tout ça s'est terminé par une séance de câlins gratuits au stand de merchandising. Promis, après un tel concert, on n'aura plus jamais d'a priori...

    > Christophe Van Impe