• Booba à Forest National: sors les kalash comme à Bruxelles

    Le duc de Boulbi était de passage à Bruxelles ce vendredi. De quoi contenter tous ses fans et faire découvrir ses deux (!) nouveaux albums sortis en 2015.

    Si Forest National n'était pas entièrement complet pour la venue de Booba, la salle affichait tout de même une grosse affluence. Car Booba ne manque pas d'adeptes ni d'ailleurs d'actualité. Cette année, le rappeur du 92 a sorti D.U.C. en début d'année 2015 avant de sortir Nero Nemesis en décembre dernier. Ce n'étaient pas les nouveaux titres qui manquaient donc pour satisfaire ses fans. Après sa démonstration de force dans un Bercy complet, c'est donc à la Belgique et à Forest National que Booba s'attaquait. Et le moins que l'on puisse écrire, c'est qu'il a bien réussi sa tâche. Porté par un début de concert ravageur dans lequel il enchaîne les classiques (Wesh Morray, Vaisseau Mère, Le Duc de Boulogne et surtout l'explosif Boulbi), celui qui s'est exilé à Miami a directement mis le public dans sa poche.Booba.jpg

    La suite, c'est presque 2h30 de concert où le rappeur français underground numéro un enchaîne nouveaux titres et anciens classiques. Et même si sa performance comporte quelques passages plus faibles, il ne perd jamais l'assistance. Alors oui, l'usage maladif et parfois abusive de l'auto-tune en énervera plus d'un. C'est surtout sur des anciennes chansons (Pitbull par exemple) que cela fait tâche. Mais ne boudons pas notre plaisir, celui qui s'auto-proclame le boss du rap game français nous a offert un excellent moment. Charismatique, communicatif et showman, Booba a du métier et ça se voit. Le rappel, avec un Mové Lang de folie, mettra tout le monde d'accord. Mention spéciale également pour Damso, jeune rappeur bruxellois, qui a mis une excellente ambiance en première partie.

    Alors bon, certains titres de Nero Nemesis ou de D.U.C. ne valent certainement pas ceux de Ouest Side et Temps Mort mais en live, la plupart ont un excellent rendu.

    Le Duc de Boulbi peut rentrer dans ses pénates avec le sourire, il a réussi son contrat. Qu'on se le dise, B2O n'est pas mort et a fait passer un message à ses concurrents : si on veut l'envoyer dans la tombe, il faudra le chercher.

    > Olivier Eggermont

  • Tame Impala et At The Drive In à Rock Werchter

    12118927_10153663854575699_1632294120569345692_n.jpgLes organisateurs de Rock Werchter ont ajouté six noms à leur édition 2016. Dont quelques groupes indépendants parmi les plus intéressants du moment (Tame Impala, Savages) et les rockeurs ricains de At The Drive In, dont la reformation fait actuellement salle comble un peu partout dans le monde. 

    Les nouveaux noms: Tame Impala, At The Drive In, SIGMA Live, Band of Horses, Gary Clark Jr, Savages and Bear's Den.

  • "Hurts", le nouveau SX

    sx,hurtsPlus de trois ans après  la sortie d'"Arche" et de plusieurs singles vraiment intéressants, les Courtraisiens de SX sont de retour avec single, vidéo, album et concert. Niet slecht.

    Ce matin, sur le coup de 8h40, la chanteuse Stefanie Callebaut présentait le single "Hurts" en exclu sur Studio Brussel et disponible dès aujourd'hui. Plutôt pas mal du tout.

    Quant à savoir à quoi ressemblera le reste de l'album "Alpha", il faudra patienter jusqu'au 11 mars au Benelux et le 25 ailleurs ailleurs dans le monde. 

    Et restons dans les dates: SX sera également en concert, le 30 avril prochain à l'Ancienne Belgique. En attendant d'autres. >Ph.S.

  • Massive Attack est de retour avec un EP et Tricky

    Massive-Attack-Ritual-Spirit-EP-cover-art.jpgAprès avoir lancé plus tôt ce mois-ci une nouvelle application mobile baptisée Fantom, Massive Attack a officiellement publié ce jeudi un nouvel EP intitulé Ritual Spirit. Un mini album  constitué de quatre collaborations avec Tricky, Roots Manuva, Young Fathers et Azekel.

    Son tracklisting est le suivant : 01. Dead Editors (feat. Roots Manuva) 02. Ritual Spirit (feat. Azekel) 03. Voodoo In My Blood (feat. Young Fathers) 04. Take It There (feat. Tricky & 3D). Ce dernier morceau a même droit à un clip à voir ci-dessous.  

    Pour rappel, le groupe sera aussi en concert très bientôt par chez nous: le 9 février à la Rockhal d'Esch-sur-Alzette et le lendemain au Palais 12 à Bruxelles. 

  • La leçon de français de Bertrand Belin

    La langue française a été mise à l'honneur au Bota mardi, avec une soirée qui avait été reportée en novembre suite à la menace terroriste. D'abord avec deux de nos plus beaux représentants du moment. C'est à Olivier Terwagne que revenait l'honneur d'ouvrir la soirée. Il monte sur scène seul, accordéon en bandoulière, et plonge DSC_4157.jpgdirectement en pleine belgitude avec "Banana Splitsing", évoquant notamment avec second degré la hype entourant les Diables rouges et leur escapade au Brésil. Au piano ensuite, il nous raconte des histoires avec une jolie pointe d'humour.

    Après 25 petite minutes, il doit déjà  laisser sa place à Ivan Tirtiaux. Son album "L'Envol", déjà présenté à de multiples reprises depuis sa sortie, a reçu des critiques unanimes. Accompagné d'un contrebassiste, il nous emmène dans son univers DSC_4297.jpgboisé. Après une demi-heure, c'est déjà la frustration qui s'impose, tant on en aurait bien repris. En février, il débutera une petite tournée française et sera à deux reprises sur les scènes parisiennes.

    C'est qu'il est déjà 21h3O quand Bertrand Belin entre en scène. Après un passage avec succès par la case littérature, le Breton est de retour avec "Cap Waller", album toujours aussi beau que difficile d'accès. D'emblée, on en prend plein les yeux et les oreilles. L'ambiance monte encore d'un cran sur "Hypernuit", balancé en début de set. Sa présence scénique et ses textes ciselés font de lui ce qui se fait de mieux sur la scène francophone. C'est à se demander comment il peut encore être à ce point boudé par le grand public. Comme à son habitude, il part en délire complet entre ses morceaux, racontant des histoires que lui seul comprend. Il est 23h30 quand il prend enfin congé de l'Orangerie. Quelques minutes plus tard, il est déjà au bar. Depuis les Nuits, le Bota n'avait sans doute plus fermé ses portes aussi tard...

    DSC_5009.jpg

    > Christophe Van Impe

    > Photos de Lara Herbinia

  • Air rejoint Damien Rice ou Kurt Vile à l'affiche du Cactus Festival

    12400941_10153228384231196_2158111880806320016_n.jpgEdition après édition, le Cactus Festival (organisé chaque année début juillet à Bruges) s'impose comme un événement incontournable du calendrier belge. Ce lundi, les organisateurs ont ainsi annoncé qu'ils accueilleront en exclusivité le duo français Air. Ce dernier va faire son retour sur scène après quatre ans d'absence, avec une série de présences en festivals. 

    Air rejoint quelques noms déjà dévoilés, tels ceux de Damien Rice, Kurt Vile, Wilco ou encore Grégory Porter. Déjà un must de l'été! 

    >J.C.

  • Benjamin Biolay: un album, une chanson et un clip

    XVMa25f86ce-bead-11e5-aecd-ca970045e760.jpgAprès un album en hommage à Charles Trenet l'an passé, Benjamin Biolay revient avec un nouvel album qui sortira en avril prochain, Palermo Hollywood, enregistré entre Buenos Aires et Paris. Le premier single, le titre éponyme "Palermo Hollywood", est déjà disponible en écoute et ci-dessous avec son clip.

    >J.C. 

  • ≠Fauve : l'album live arrive

    Blizzard-ep-by-Fauve.jpgSi le collectif français ≠Fauve a annoncé voici quelques mois "être actuellement en pause pour une durée indéterminée", cela n'empêchera pas un album live de sortir au printemps. Le groupe l'a annoncé sur les réseaux sociaux ce mardi. Ce disque se nommera 150.900

    >J.C.

  • Les PIAS Nites 2016 prennent forme

     

    pias nites,madeleine,reflektor,bloc party,oscar,warhola,flume

    Nouvelle année, nouvelle formule pour la soirée du fameux label. En deux temps et en deux endroits.

    Les dates à retenir: du 3 au 5 mars à Liège et à Bruxelles (comme ça vous avez les lieux direct) dans plusieurs endroits différents, ainsi que le 19 mars pour une soirée électro au Palais 12 de Bruxelles.

    Voici le programme actuellement:

    3 Mars 

    Témé Tan + Few Bits au Beursschouwburg (Bruxelles)

    Fat White Family + FEWS au Reflektor (Liège)

    4 mars

    Money + FEWS (Beurs)

    Fat White Family à la salle de La Madeleine (Bruxelles)

    5 mars

    Bloc Party + Oscar + Warhola à La Madeleine

    19 mars

    Flume + Vessels + Tangram Label Night au Palais 12

    >Ph.S.

  • Kurt Vile, AaRON, Son Lux, Ibrahim Maalouf, Future, BigFlo & Oli, ... aux Ardentes

    _1448633598.pngComme le veut désormais la tradition, les premiers noms du festival des Ardentes ont été révélés lors des TransArdentes. Le festival indoor liégeois se tenait hier soir et les organisateurs ont dévoilé du lourd! 

    Si vous aimez le rap et le hip-hop, vous allez être aux anges. On verra, en effet, à Liège la révélation Future, Vince Staples, Action Bronson, mais aussi les petits Français de BigFlo & Oli, Ty Dolla $ign, Oddisee & Good Company, PNL et Guizmo. 

    Vous êtes plus pop, rock ou électro? Les Ardentes ont d'ores et déjà pour vous: Kurt Vile & The Violators, Aaron, Jose Gonzalez, Synapson, Hyphen Hyphen, Son Lux et Bagarre.

    Au rayon jazz, on peut aussi ajouter deux poids lourds actuels: Ibrahim Maalouf et le Californien Kamasi Washington, dont le dernier album se trouvait pratiquement dans tous les Top 10 de 2015 des médias américains en décembre. 

    Tous ces noms rejoignent ceux d'Indochine et d'Alice on the Roof, qui avaient déjà été dévoilés. Et pour rappel, les Ardentes se tiendront du 6 au 10 juillet. 

    <J.C.