Le Reflektor annonce du lourd pour son printemps

Petit à petit, le Reflektor, salle maintenant bien connue à Liège, se forge une réputation. Si vous n'êtes pas encore convaincus, le programme qui vient d'être annoncé lors des prochaines semaines va vous donner l'eau à la bouche.

Voilà, c'est fait, on a l'eau à la bouche. La salle du Reflektor à Liège vient de compléter son agenda pour le printemps, et il y a du lourd, du très lourd, et dans tous les styles. Autant vous le dire directement, il va y en avoir pour tous les goûts. Et comme c'est moi qui rédige l'article, je vais vous les présenter selon mes préférences.

29 mars: Puppetmastaz

Imaginez un Muppet Show à la sauce hip-hop Wu Tang Clan, peuplé de rats en sweat à capuche qui se défient autour du micro. Bienvenue dans le monde merveilleux des Puppetmastaz. Fondées dans les années 90 à l’initiative de Mr Maloke, une taupe affublée d’un chapeau haut-de-forme originaire de Crooklyn et résidant à Berlin, les membres de Puppetmastaz forment aujourd’hui le Gangstoy Band le plus trash de la scène mondiale. Voilà les marionnettes les plus déjantées du hip-hop de retour pour une tournée mondiale, un nouvel album « Keep Yo Animal » et un passage au Reflektor !

14 avril: Dog Eat Dog

Ils avaient mis le feu la saison dernière au Reflektor: Dog Eat Dog a entamé son parcours fou en 1990 comme groupe emblématique de la scène hardcore new-yorkaise. 
Tous les kids des 90s ont "head bangé" en festival sur leur titres "Who's the King", "Rocky" ou encore "No Front".

Composé de membres répartis sur 3 continents, Dog Eat Dog est l'un des précurseurs de la fusion entre le hardcore et le rap en y apportant également une touche de ska et de funk.

30 Avril: BJ Scott + Invités

Tout le monde connait maintenant BJ Scott, et si vous n'avez jamais vu l'Américaine sur scène, c'est que vous n'avez rien vu, mais surtout jamais rien ressenti. Avec ou sans invité, la native de l'Alabama vous emmènera dans un univers, et pas n'importe lequel: le sien. Du Blues, du Rock, du Gospel: il y en aura pour tous les goûts. De quoi vous faire comprendre une bonne fois pour toute que Beverly Joe n'est pas qu'une coach médiatisé par un buzzer, mais une artiste fantastique qui transpire le talent.

Vous pourrez aussi admirer, au choix: Suarez (8 avril), Daan (26 avril) ou encore Daau (4 mai). Pour les informations et les tickets, surfez sur www.reflektor.be

Florian Holsbeek

Commentaires

  • Cool et impatient de voir B.J. Scott au REFLEKTOR !
    Juste une petite correction c'est Beverly JO et non Beverly JoE ;-)

Les commentaires sont fermés.