Concert: Tamino - Ancienne Belgique (11.10.17)

On l'avait vu en début d'année sur cette même scène à l'occasion de De Nieuwe Lichting, concours "tremplin" organisé par Studio Brussel. Il était de retour mercredi dans une AB soldout depuis de nombreuses semaines et qui est rarement restée aussi silencieuse devant autant de talent.

IMG_4812.JPGEn première partie, la Néerlandaise Pitou, sa guitare et deux autres chanteuses (Milou et Lou... ise), bien plus que de simples choristes. Son premier album, plutôt intimiste, est sorti l'année passée. Les trois voix se superposent délicatement et astucieusement, formant un ensemble hors duquel s'échappe parfois de manière plus imposante celle de Pitou. 

Elle a remercié le public pour son silence durant le concert, un silence qui prendra également place pendant tout le concert de Tamino. Celui-ci apparaît chemise blanche, gilet noir, sur le coin de la scène trois-quart dos, pour ouvrir seul au piano. 

IMG_4818.JPGUn batteur, un claviériste. Sa voix et sa guitare. Et déjà une vraie présence, forte et fragile à la fois. Il n'a même pas besoin de reprendre à sa manière "I Bet You Look Good On the Dancefloor" pour "gonfler" une playlist déjà bien fournie. De quoi surveiller la sortie d'un full album qui promet, à l'instar d'un "Will Of His Heart" ressemblant à une cavalcade dans le désert.

IMG_4816.jpg

Et quand Tamino-Amir Moharam Fouad se remet de l'ovation suivant "Indigo Night", il présente ses deux musiciens avant d'entamer un "Habibi" (voir ci-dessous) dont la pureté fait du bien. L'Anversois fêtera ses 21 ans le 26 octobre prochain. Le présent et le futur lui appartiennent.

Sa tournée en cours comprend notamment Le Salon à Silly (2 décembre), l'Eden de Charleroi (10 février 2018) en première partie de Girls In Hawaii, le Reflektor de Liège (19 avril) et le Vooruit de Gand (26 avril).

 

 

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel