amsterdam

  • Ca y est, on a vu Weezer...!

    Le groupe américain vient de terminer une visite de courtoisie en Europe pour promouvoir son petit dernier "White Album". Nous étions au Heineken Music Hall d'Amsterdam vendredi soir pour mettre fin à ces longues années d'attente sans le voir en "live".

    Manchester, Londres et Amsterdam. Pas une date de plus pour cette parenthèse sur le Vieux Continent. Si les deux dates anglaises étaient "sold out" en quelques jours, il restait des tickets disponible pour la dernière.

    IMG_1031.JPGUn groupe qui ne semble d'ailleurs pas faire une grande histoire de son retour en Europe cinq ans après une courte tournée en Grande-Bretagne: aucune interview n'est prévue avec la presse. La fin de prestation très carrée (et finie une minute avant l'horaire officiel) des Anglais de Dinosaur Pile-Up  annonce d'ailleurs une soirée sans énormément de surprises.

    Et si la "surprise" n'était pas finalement simplement de voir sur scène Weezer, un groupe prolixe qui a marqué le tournant du siècle avec ses chansons immédiates et ses clips mémorables. Le nouveau "California Kids" est accueilli par de nombreux cris, suivi par "My Name Is Jonas", balancé en deuxième position avec un son limite. On a un peu une impression de désintérêt de la part du groupe, couplée à des problèmes techniques... Il faudra attendre le sixième morceau "El Scorcho" et surtout quelques pitreries pendant "Pork And Beans" pour voir les quatre se libérer.

    IMG_1038.JPGLe concert gagne alors en qualité, avec des belles pointes comme "Say It Ain't So" et "The Good Life", qui rappelle à certains que "Pinkerton" est un foutu bon album également. Les nouveaux morceaux passent pas mal et on sent qu'ils gardent des gros succès pour la fin: "Island In The Sun" reste charmant sans les nounours et les singes mais "Undone - The Sweater Song" perd quelque peu son côté ado-dépressif.

    Après la pause, un détour à Beverly Hills puis la phrase du concert revient à  à l'ami Rivers et à son "Tot de volgende keer/See you next time!". On devine un sourire espiègle... avant de débuter sans état d'âme "Buddy Holly". La salle s'amuse une dernière fois et applaudit ses héros intemporels.

    Fin de la séquence "nostalgique" après At The Drive-In la semaine précédente (http://sudpop.blogs.sudinfo.be/archive/2016/04/02/at-the-drive-in-184320.html). Et encore, on a fait l'impasse sur Nada Surf entre les deux, sinon on se serait vraiment fait traiter de nostalgique... >Philippe Sadre