birthdays

  • #3 de nos albums de 2013: Keaton Henson avec Birthdays

    2852246439.jpg

    Il y a des albums où dès les premières notes de la première écoute, vous savez que ce disque vous accompagnera longtemps, très longtemps. Toute votre vie peut-être. Que vous y reviendrez régulièrement pour revivre les émotions qu'il a suscitées en vous la première fois. Birthdays est de ceux-là. Ce n'est pas l'album le plus inventif de l'année mais certainement le plus touchant. Il est l'oeuvre de Keaton Henson, un artiste anglais solitaire, timide (au point d'en devenir maladif), dont la fragilité donne à ses chansons un charme fou. Birthdays raconte votre premier amour, votre dernier coup de coeur, la déception la plus déchirante de votre vie, ... Un disque qui vous fera passer par toutes les émotions.

    On pense d'emblée au Jeff Buckley de "Hallelujah", au premier (et déchirant) album de Tom McRae ou à Damien Rice. Cela vous situe le niveau. Les mélodies sont le plus souvent dépouillées, se limitant généralement à un duo guitare-voix, laissant toute la place nécessaire à l'émotion. Même lorsque la rage monte sur les morceaux "Don't Swim" et "Kronos", c'est toujours cette même émotion qui prendra le dessus. 


     

  • Keaton Henson touche au coeur

    2013KeatonHenson_Birthdays600G150213.jpgCela fait un petit temps que nous n'avions pas chroniqué un disque. Mais quand vous tombez sur un album comme Birthdays de l'Anglais Keaton Henson (25 ans), vous vous devez de le partager avec le maximum de gens. 

    C'est quoi? Il y a des albums où dès les premières notes de la première écoute, vous savez que ce disque vous accompagnera longtemps, très longtemps. Toute votre vie peut-être. Que vous y reviendrez régulièrement pour revivre les émotions qu'il a suscitées en vous la première fois. Birthdays est de ceux-là. Ce n'est pas l'album le plus inventif de l'année mais certainement le plus touchant. Il est l'oeuvre d'un artiste solitaire, timide (au point d'en devenir maladif), dont la fragilité donne à ses chansons un charme fou.

    "Birthdays" raconte votre premier amour, votre dernier coup de coeur, la déception la plus déchirante de votre vie, ... Un disque à vous déchirer le coeur. 


    Cela ressemble à quoi? On pense d'emblée au Jeff Buckley de "Hallelujah", au premier (et déchirant) album de Tom McRae ou à Damien Rice. Cela vous situe le niveau. Les mélodies sont le plus souvent dépouillées, se limitant généralement à un duo guitare-voix, laissant toute la place nécessaire à l'émotion. Même lorsque la rage monte sur les morceaux "Don't Swim" et "Kronos", c'est toujours cette même émotion qui prendra le dessus. 


    Pourquoi vous allez aimer? Parce qu'il est impossible de résister à ces compositions si superbement tragiques. Le genre de disque dont on ne peut que tomber amoureux.

    Notre cote : 5 sur 5, niveau chef d'oeuvre. Ni plus, ni moins

     

    Par Julien Carette