brns

  • Rock-A-Field (journée 3): Dimanche, c'était Skip the (M)use

    Talisco 2.jpgAutant le samedi avait été un rien décevant, autant le dernier jour de cette dixième édition du Rock-A-Field a été le feu d'artifice annoncé. Cela commençait en tout début d'après-midi avec les Danois de Go Go Berlin. Inconnus au bataillon par chez nous, ils avaient remplacé au pied levé les Hollandais de Dotan, quelques heures avant l'ouverture du festival. Pas de tube "Home" donc sur la plaine de Roeser mais un très chouette groupe. Festif à souhait et emmené par un chanteur, Christian Vium, plein d'énergie, le groupe a livré un départ idéal avant le premier coup de foudre de ce dimanche: le Bordelais Jérôme Amandi, alias Talisco. Son électro-pop et ses mélodies ciselées ont fait mouche sous un chapiteau de la Startin' Stage où la chaleur était déjà élevée. 

    Echosmith 2 (1).jpgPour le coup de fraicheur, on pouvait compter sur les jeunes Californiens d'Echosmith. 19 ans de moyenne d'âge et la craquante Sydney Sierota (un rien pauseuse) au micro.  On jetait des confettis et de gros ballons sur une foule, au rythme de morceaux tout gentils et sautillants. Des spectateurs sont invités sur scène sur la chanson "Come With Me", avant que tout cela se termine sur leur hit "Cool Kids" et une petite vidéo tournée avec son smartphone par Sydney. A défaut d"écouter de la grande musique, le public s'est amusé. Et en festival, c'est déjà pas mal! 

    BRNS 2.jpgOn change clairement de catégorie en reprenant la route de la Startin' Stage pour le set des Belges de BRNS. Ces derniers ont clairement livré un des meilleurs concerts de ce Rock-A-Field 2015, malgré un public un peu mou (la chaleur sans doute), qui se réveillait tout de même au son du toujours tubesque "Mexico". Si on restait ensuite dans le rock avec les Britanniques de Marmozets, on passait tout de même à quelque chose d'un peu plus violent. Cela tapait aussi fort mais ça criait beaucoup plus, via l'insaisissable Becca Macintyre au micro. Une belle énergie là aussi et un vrai contact avec le public. A l'image de son guitariste qui a fait le tour de la fosse pour taper dans la main des spectateurs ou de sa chanteuse qui a passé plusieurs minutes avec ses fans à poser pour des photos, discuter ou faire des bisous. 

    Skip The Use.jpgAvant les concerts des deux têtes d'affiche du jour, Alt-J et bien évidemment Muse, on comptait sur les Français de Skip the Use pour chauffer la place. Et on n'a pas été déçu! Le combo du Nord de la France n'a pas son pareil en la matière. Il a mis le public dans sa poche en un temps record.Il faut dire qu'il possède la recette idéale pour y arriver: un rock vitaminé et surtout un leader, Mat Bastard, qui est une bête de scène comme on en voit peu! Ce dernier n'a eu besoin que d'une poignée de morceaux pour plonger la foule, semant même au passage un garde du corps qui essayait vaille que vaille de le suivre. Certes les chansons ne sont pas forcément mémorables mais l'important est ailleurs: tout le monde s'amuse. Certains pogotent, d'autres pratiquent le circle Pit (NDLR: une partie de la foule tourne en rond dans le même sens, en courant, sautant et bousculant les autres) à quelques mètres de la scène. 

    Alt-J 1.jpgAmbiance beaucoup plus calme pour la prestation d'Alt-J, dernier rendez-vous de la Startin' Stage. Le groupe de Leeds a livré un concert magnifique, donnant un vrai spectacle son et lumière. Musicalement, le trio (qui devient quatuor sur scène) a livré une prestation de haute volée, enchaînant les extraits de ses deux albums. Mais forcément, après Skip the Use, cela a pu paraître un peu calme à de nombreux spectateurs. D'où un nombre de départs important au fur et à mesure que l'heure du la prestation de Muse 1.jpgMuse, l'attraction numéro un du RAF 2015, approchait. Et le trio originaire de Teignmouth n'a pas déçu, alignant les morceaux de son dernier album, Drones ("Psycho", "Dead Inside", ...), et ses hits plus anciens ("Supermassive Black Hole", "Plug in Baby", ...). Le son est monstrueux, les riffs incendiaires. Et comme attendu, le show est complet avec un lâché de confettis et puis de gros ballons sur la foule. Un beau bouquet final! 

    >Julien Carette

  • BRNS: «Le Rock-A-Field, notre plus grosse date cet été»

    10385376_10152453189421921_4528119892043117095_n.2.jpgLes rockeurs wallons de BRNS seront ce dimanche à Roeser, au Luxembourg, pour la dixième édition du Rock-A-Field. Avant ce rendez-vous, ils nous ont accordé une petite interview. 

     

    Vous serez au RAF dans une semaine. Une grosse date pour vous, non?

    Oui, c’est même notre plus grosse date cet été! Pourtant, on va faire une dizaine de festivals. Mais ce concert au Luxembourg sera sans doute particulier, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. Quand on voit les groupes à l’affiche le même jour que nous, comme Muse ou Alt-J, qu’on risque de croiser dans les backstages, on se dit que c’est du lourd! Mais bon, on va y aller cool, pas de pression.

    Ce n’est pas la première fois que vous jouez au Grand-Duché…

    Non, en effet. Et à chaque fois, l’accueil était très bon, tant du côté des organisateurs que du public, assez réceptif.

    Vous cartonnez en Belgique, mais comment BRNS est-il reçu à l’étranger?

    Il y a des pays comme la France, l’Allemagne ou la Suisse où on commence à devenir gros. Le bouche-à-oreille fonctionne bien, d’autant qu’on passe peu à la radio. Mais sinon, ailleurs, on ne nous connaît pas encore vraiment, ce qui pour nous est assez excitant. On a un peu l’impression, quand on joue à l’étranger, de donner notre tout premier concert! Et on a envie que les gens se prennent une claque. En Belgique, on a toujours un peu peur que les gens nous aient déjà vus 15 fois… (rires)

    brns_1.jpgComment percevez-vous l’évolution du groupe sur cinq ans?

    On ne s’attendait pas à cela, c’est clair. Dès que la musique a été partagée, les choses ont été assez vite. Mais c’est une évolution assez sereine. Ce n’est pas comme si on avait fait le buzz un jour, et puis plus rien le lendemain. On évolue sainement, en quelque sorte. Et on garde le contrôle sur ce que l’on fait, ce qui pour nous est essentiel.

    Des projets?

    Après les festivals, on fera la première partie d’Archive sur quelques dates. On sera à l’automne en Islande, en Norvège et en Angleterre. Puis on prendra un peu de repos pour bosser sur le 2e album…

    >Propos recueillis par Romain Goffinet (La Meuse Luxembourg)

  • Rock-A-Field : les cinq concerts à ne pas manquer ce week-end

    10385376_10152453189421921_4528119892043117095_n.jpgPendant que Couleur Café battra son plein du côté de Tour & Taxis à Bruxelles, le Luxembourg accueillera, lui, la dixième édition du Rock-A-Field, son principal festival estival.

    Voici notre Top 5 des événements qu'il ne faudra pas manquer ces vendredi 3 juillet, samedi 4 juillet et dimanche 5 juillet sur la plaine de Roeser.

     

    rock a field,balthazar,wu-tang clan,brns,alt-j,museBalthazar

    (vendredi à 21h30 sur la Startin’ Stage)

    Avec Oscar and the Wolf et Selah Sue, la Flandre tient une nouvelle vague musicale de très très haut niveau. Là-bas, le quintet courtraisien fait office de stars, capables de remplir Forest National.  Mais Balthazar, c’est aussi et surtout des chansons pop/rock et des mélodies envoutantes de très haute qualité. 

     

    rock a field,balthazar,wu-tang clan,brns,alt-j,museWu-Tang Clan

    (samedi à 22h45 sur la Main Stage)

    RZA, GZA, Method Man, Ol’ Dirty Bastard, Raekwon ou Ghostface Killah sont parmi les plus grands noms de l’histoire du rap et du hip-hop. En solo mais aussi et surtout réunis sous le nom du Wu-Tang Clan. Même si leurs plus belles années sont (loin) derrière eux, les voir en live reste un must. Surtout que si on jette un œil aux setlists de leurs derniers festivals/concerts, on s’aperçoit qu’ils jouent des morceaux de leurs premiers disques (les meilleurs) et de leurs différents projets en solo.

     

    rock a field,balthazar,wu-tang clan,brns,alt-j,museBRNS

    (dimanche à 17h15 sur la Startin’ Stage)

    Un des fleurons du rock wallon. Leur premier album, sorti en octobre, a confirmé tout le bien que l’on pensait d’eux. La musique de BRNS (prononcé « Brains ») est complexe, pleine de percussion et souvent barrée. Et elle prend encore une autre dimension en live.

     

    rock a field,balthazar,wu-tang clan,brns,alt-j,museAlt-J

    (dimanche à 21h15 sur la Startin’ Stage)

    Si vous avez vu en live le groupe originaire de Leeds après son premier (incroyable) album (An Awesome Wave, 2012), vous devez en avoir un souvenir contrasté, voire pire. Oubliez ça ! Joe Newman et sa bande ont pris de l’assurance. Comme l’ont montré leurs prestations à Rock Werchter ou au Best Kept Secret Festival ces derniers jours.

     

    rock a field,balthazar,wu-tang clan,brns,alt-j,museMuse

    (dimanche à 22h30 sur la Main Stage)

    La mégastar du festival luxembourgeois. « THE » headliner indiscutable. Placée logiquement en bouquet final des festivités, dimanche soir. Un show sonique et visuel comme il en existe peu à l’heure actuelle. De l’intro de « Psycho » au troisième rappel, « Knights of Cydonia », vous en repartirez plein les yeux et les oreilles. Que vous aimiez ou non leur musique.

    >J.C.

     

  • Maastricht et son festival pour pas un balle!

    Bruis-2015.jpg

    Neuvième édition, plus de 40.000 spectateurs attendus pendant trois jours et un line-up regroupant Archive, Sophia, Echo And The Bunnymen, Patrick Watson, Lamb et une flopée de groupes belges qui ont fait l'actualité des douze ou même vingt-quatre derniers mois: voilà une présentation rapide du Bruis Festival, qui aura lieu les 4, 5 et 6 septembre prochains à Maastricht. Ah oui, petite précision: il est... gratuit!

    Et oui, et en plus il ne cesse de grandir depuis sa première édition en 2007... même si les besoins financiers pour assurer les arrières sont bien nécessaires, notamment sous la forme de "tickets de soutien" à dix euros. Soit, l'édition 2015 s'inscrit bien dans la lignée des précédentes, où la ville mosane a déjà accueilli dEUS, Arno, Miles Kane ou Ásgeir pour n'en citer que quelques uns.

    Avec, en plus des noms mentionnés plus haut, quelques chouchous belges de Sudpop, comme Intergalactic Lovers, BRNS, Mountain bike ou Robbing Millions... Bref, à quelques kilomètres de notre frontière, ce serait dommage de s'en priver... >Ph.S.

     

    Programme complet sur http://www.bruismaastricht.nl/ 

     

  • Charlie Winston, BRNS ou Mountain Bike aux Ardentes

    art_1417715755.pngLe festival des Ardentes vient de dévoiler 12 nouveaux noms de son affiche 2015. Avec en tête d'affiche le "Hobo" Charlie Winston mais aussi les Bruxellois de BRNS, The Hives et Mountain Bike.

    On n'oubliera pas non plus l'excellent Anglais Nick Mulvey mais aussi Claptone - immortal live, Mount kimbie (DJ set), Lapalux live, Binkbeats, Forest swords, Lost Frequencies et Ben khan.

    Pour rappel, les Ardentes, c'est du 9 au 12 juillet. >J.C.

  • L'affiche des [PIAS] Nites s'agrandit

    pias nites,brns,baxter dury

    Quatre noms viennent de s'ajouter en-dessous de la tête d'affiche Oscar & The Wolf, bien répartis entre pop-rock et électro: le dandy Baxter Dury et les régionaux de l'étape BRNS d'un côté, les Allemands de Modeselektor (en DJ set) et le producteur marseillais N'to de l'autre. Pour rappel, l'édition 2015 se déroulera en une seule soirée au Palais 12 à Bruxelles le 4 avril prochain. >Ph.S.

  • Muse et Alt-J au Rock-A-Field

    10801580_10152453190011921_6818675332069180622_n.jpgLes organisateurs de la salle de l'Atelier (Luxembourg) viennent d'annoncer les noms pour l'édition 2015 de leur festival estival, le Rock-A-Field. Et il y a déjà du très lourd puisque Muse et Alt-J seront notamment au programme. 

    Les autres noms révélés: Boys Noize, Rise Against, Eagles of Death Metal, BRNS, Kraftklub, Kontra K, Talisco et Charlotte.

    Le Rock-A-Field se tiendra du 3 au 5 juillet. 

  • BRNS balance un clip

    BRNS - Patine.jpgParmi les albums très attendus de cette rentrée, il y a le premier album des Belges de BRNS. Patine est prévu pour le 10 octobre prochain. Mais histoire de patienter, le groupe a balancé ces dernières heures un nouveau clip. Celui-ci illustre la chanson "My Head is Into You" que l'on connaît déjà depuis quelques mois déjà. Il a été réalisé par le duo Nautico, alias John Heeg et Chris Westlund.

  • Les Girls in Hawaii et Fauve en têtes d'affiche du Ward'in Rock

    ward'in rock,girls in hawaii,fauve,vismets,breton,compact disk dummies,mountain bike,my little cheap dictaphone,brnsChaque année, le festival Ward'in Rock se tient à la fin de l'été tout près de Bastogne. L'affiche 2014 est désormais complète et vaudra le détour. Le vendredi 5 septembre, la tête d'affiche se nommera Girls in Hawaii. Le lendemain, ce sera les Français de Fauve. 

    On retrouvera également à l'affiche : les Vismets, les excellents Anglais de Breton, les petits Belges qui montent de Compact Disk Dummies, les révélations de l'année de Mountain Bike, My Little Cheap Dictaphone, BRNS, Gangbang in Hongkong, Babylon Circus, Kid Noize, Junior, ...

    Vendredi

    Main Stage    

    Pandora's Bliss  18h10  

    BRNS 20h10    

    GIH 22h30  

    Compact Disk Dummies  00h45   

    Second Stage

    Fùgù Mango 19h10

    Babylon Circus 21h20

    AGSO 23h45'

    Max Malone 1h45' 

    Samedi

    Main Stage

    Carrolls 14h40

    GangBang in HongKong 16h20

    Dalton Telegramme  18h10

    My Little Cheap Dict.  20h10

    Fauve  22h30

    Vismets 00h45

    Second Stage

    Augures 14h

    Neo Venturi 15h30

    Apaches  17h15

    Mountain Bike 19h10

    Breton*            21h20

    Kid Noize 23h45

    Junior 1h45

  • Kurt Vile, James Vincent McMorrow, BRNS et Amatorski au Pukkelpop

    Pu!kkel.jpgLe Pukkelpop a annoncé ce mercredi matin une série de nouveaux noms pour son édition 2014

    Jeudi 14 août
    American Authors, Dan Croll, FKA Twigs, Horse Thief, Kwabs, Oscar And The Wolf, Ryan Hemsworth et Wallace Vanborn.

    Vendredi 15 août
    Actress, Arcane Roots, The Bohicas, Cage The Elephant, Drenge, Eyedress, Joris Delacroix DJ Set, Kadavar, Kurt Vile & The Violators, Raving George, Tinie Tempah, The Van Jets et Wovenwar.

    Samedi 16 août
    Amatorski, BRNS, Float Fall, James Vincent McMorrow, Jimmy Eat World et Mapei.