dotan

  • Ronquières (J1): du tout grand dEUS pour un record de fréquentation

    Festival familial par excellence, Ronquières joue sur une programmation pouvant facilement « plaire à tout le monde ». Entre jeunes artistes belges, musique plus alternative et valeurs sûres commerciales, le site sympa a réussi à se faire une place dans un calendrier chargé.ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigitte

    Sur la grande scène (Tribord), Gonzo-le-groupe rejoint la figurine en carton de Gonzo-du-Muppets-Show . Une chanson d’ouverture digne d’un croisement « The Weezer 41 Gang », on a compris : le groupe n’est pas là pour se prendre la tête. Un passage par la case reggae, country, une reprise « normale » (« Lump » des Presidents of the USA) et un peu moins (« Killing in the name » de Rage Against the Machine en version Elvis Presley), voilà de quoi entamer la journée de bonne humeur. Les spectatrices montées sur scène pendant "Girls" se sont apparemment bien amusées aussi. Baptiste ne quitte pas le site puisque, en début de soirée, on le retrouvera évidemment sur scène avec son pote Charlie Winston.

    Première transhumance vers la scène Bâbord pour Dario Mars and The Guillotines, qu’on a beaucoup aimé voir à l’œuvre ces derniers mois, notamment au Propulse et à l'Atelier 210 avec Romani Nervoso. « Vous allez encore jouer devant… personne ! » lançait leur manager à la chanteuse ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigitteBineta Saware en référence certainement à leur récent passage à Dour. Elle proteste gentiment avant de se préparer à sortir les griffes sur fond de riffs serrés. Dans le public, des gens déguisés en ours polaire, en crocodile ou en cerf. Plus de lion puisqu’il est mort il y a quelques jours, mais bien une tigresse sur scène, l’endroit où Dario Mars et ses Guillotines donnent toujours le meilleur d’eux-mêmes. La suite sur disque s'annonce plus que prometteuse...

    Changement de style avec L'Entourage, le premier groupe hip-hop de la journée. Collectif à géométrie variable qui a eu un gros succès et qui aurait sans doute eu une place encore plus haut dans l'affiche s'il avait davantage spéculé sur le nom de son leader. A savoir Nekfeu, la tête pensante de 1995, qui vient de sortir un album solo qui cartonne en France et dont les Inrocks sont tombés amoureux. Le maillot du Paris Saint-Germain est là pour bien rappeler d'où ils viennent. Ils sont plus d'une dizaine sur scène et foutent un beau bordel. Avant de terminer dans la foule pour "On verra" (plus de 21 millions de vues sur Youtube quand même, pour un album sorti en juin!), le tube de Nekfeu. Le concert est fini, une horde de gamines espère se faufiler backstage pour avoir une photo. Non, non, on ne passe pas...ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigitte

    Pour Alice On The Roof, c’était blindé de chez blindé, comme lors de son récent passage aux Francos. Une révélation belge. Elle a l’air bien fragile et isolée, avec ses deux musiciens aux extrémités d'une grande scène. Quelques chansons electro-pop, une version de « Princes » d’Oscar & The Wolf dont elle n’a gardé que le côté lymphatique et « le » fameux single « Easy Come Easy Go »  (repris une deuxième fois en fin de set) n’ont pas laissé un souvenir impérissable, même si la musique est plutôt sympathique. Un buzzeke pour le moment.

    Le Néerlandais Dotan aussi a deux-trois singles qui ont beaucoup tourné sur les radios. Ronquières n’avait pas trop l’air de connaître à fond le ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigittepremier (le délicat « Hungry »), mais s’est bien lâché sur « Home ». Un chouette moment de la part d’un artiste qui a bien compris ce que ce tube lui a apporté et qui respecte sa chanson ainsi que les personnes venues en grande partie pour écouter celle-ci. Au milieu, un concert sympa mais parfois un peu monocorde.

    Deuxième teinte hip-hop pour la journée avec La Smala, qui a également recueilli un beau succès sur la petite (mais qui semblait ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigittequand même plus grande que l’année passée) scène. Pas grand chose de nouveau sur la planète rap (« Fumez pas des joints comme nous, » etc.) mais le public s’est bien amusé.

    Notamment entendu dans le public pendant Balthazar: « Nooon, c’est pas des Anglais, écoute quand ils parlent en français… ». Bref, malgré de nombreuses bonnes critiques en français dans le texte, il y a encore du chemin. « Decency » et « Then What » du dernier album ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigittedébutaient un set où les chansons prennent le temps de s’imprégner pour finalement résonner dans nos têtes. Tout comme l’image de la charmante violoniste Patricia Vanneste, toute vêtue de blanc tel un ange descendu sur terre apporter des titres soignés comme « Bunker », « Do Not Claim Them Anymore » ou « Blood Like Wine ». Une excellente prestation des Courtraisiens qu’on pourrait, si on y tient vraiment, cataloguer entre Lou Reed et les Arctic Monkeys.

    Un peu plus haut sur l’affiche donc, BRNS, qu’on retrouve toujours avec plaisir depuis quelques années déjà. On ne s’en rend peut-être pas toujours bien compte, mais le groupe a grandi depuis sespremiers pas. Et pour leur dernier concert belge de l’année avant une série de dates à l’étranger (dont uneronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigitte tournée française avec Archive) et une période consacrée à l'écriture, les quatres cerveaux ont démarré à fond et gardé le cap pendant soixante minutes. Devant 2/5 de Balthazar, Tim s’amuse derrière son micro et sa batterie et lance « Mexico » qui initie une farandole, loin du Grand Jojo mais marrante quand même. 

    C’est là d'ailleurs qu’on a remarqué que le « chauffeur de scène » a disparu de la circulation, pour notre plus grand plaisir…

    Charlie Winston lui aussi démarre au quart de tour : « Lately » et « Truth » ouvrent le bal. Le public est dans la poche, le petit Moonwalk sur un fond funky ne fait qu’augmenter la température. L’arrivée de Saule sur scène pour « Dusty Man » conclut un vrai show.

    ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigitteRobes noires à paillettes et crantées juste où il faut, Brigitte est dans la place. Les deux Françaises se la jouent lascives, ingénues, souvent sexy, jamais vulgaire. Mais pas super capitvant non plus. Autour de nous, un « On bavait plus à Spa » nous fait sourire. C’est clair, faut adhérer aux chorégraphies, aux ondulations, aux paroles naïves… Ou s’habituer peut-être : le « Accroche-moi » avec le public participatif en fin de concert nous a déjà paru plus enthousiamant que le reste. Une petite respiration en apnée avec ces deux sirènes qui ne nous ont pourtant pas coupé le souffle.

    Vingt-trois heures trente tapantes, dEUS pénètre sur la scène. « Via » et "The Architect" pour commencer. Quand le groupe assure comme ça, il est impossible de résister à « Instant Street », même si c’est la 89e fois qu’on le voit en live. « Quatre mains » confirme sa bonne tenue en live, puis paf ! une panne de courant (malgré Plug RTL et Radio Contact comme partenaires…) de dix minutes au milieu, qui a encouragé certains à rentrer plus tôt. Mal leur en a pris, le groupe revenant encore plus ronquières festival,gonzo,alice on the roof,deus,dotan,la smala,entourage,charlie winston,datio mars and the guillotinesbrns,balthazar,brigittedécidé à faire plaisir au public avec un décidemment superbe « Bad Timing » ou le duo mythique « Suds and Soda » et « Roses » à la fin. Avec le cerf de début de journée toujours bien présent au premier rang.

    Fin du Day 1, finalement sold out comme le lendemain, soit un total de 32.000 spectateurs sur deux jours : record battu lors de cette quatrième édition! Celui des files d’attentes à l’entrée également apparemment… Tout le monde était prévenu avant un dimanche où on souhaitait bien du plaisir aux festivaliers… 

    > Philippe Sadre et Christophe Van Impe

    > Photos de Lara Herbinia

  • 12 nouveaux noms (dont Wu-Tang Clan, Bastille et Skip The Use) au Rock-A-Field

    11002589_10152645968586921_7842322368935368060_n.jpgAprès avoir annoncé en décembre la présence de Muse, Alt-J, Boys Noize ou encore Eagles of Death Metal, les organisateurs du Rock-A-Field viennent d'annoncer ce jeudi une nouvelle salve de noms pour son édition 2015. On retient surtout ceux de Wu-Tang Clan, Bastille, Skip The Use et Dotan. 

    Pour rappel, le RAF se tiendra du 3 au 5 juillet à Roeser au Luxembourg. 

    Le vendredi: Bastille, Fox, The Tame & The Wild

    Le samedi: Wu-Tang Clan, Gramatik, Kate Tempest, The Disliked, Ice in my Eyes.

    Le dimanche: Skip The Use, Munity on the Bounty, Marmosets, Dotan. 

    >J.C.

  • Nouvelles pièces de puzzle pour Rock Werchter 2015

    rock werchterUne semaine après avoir annoncé The Prodigy, Herman Schueremans a ressorti sa pipette pour bien commencer le week-end: Christine and The Queens, Of Monsters and Men, FKA Twigs, Dotan, Gavin James et Alabama Shakes fouleront la plaine de Werchter cet été. Il est temps pour un petit récapitulatif comme diraient les présentateurs du "Week-end sportif":

    Jeudi 25 juin: Foo Fighters, Caribou, Florence + The Machine, Oscar and The Wolf, Jungle, Chemical Brothers, Rise Against.

    Vendredi 26 juin: Balthazar, alt-J, Pharrell Williams, Rosin Muphy, Death Cab For Cutie, FKA Twigs, Ben Howard, Damian "Jr Gong" Marley, Gavin James, Of Monsters and Men.

    Samedi 27 juin: Royal Blood, The War On Drugs, Noel Gallagher's High Flying Birds, Angus and Julia Stone, Damien Rice, Dotan, Hozier, Lenny Kravitz, Sam Smith, The Prodigy.

    Dimanche 28 juin: Muse, Christine and The Queens, Alabama Shakes, Ben Harper and The Innocent Criminals, Kasabian, The Script.

     >Ph.S.