etienne daho

  • Etienne Daho: "Les festivals, j'adore ça!"

    4341326_3_0655_etienne-daho-a-paris-en-novembre-2013_2ce9da6a7d3a4598d1fed02d3aa83d8d.jpgEtienne Daho poursuit sa tournée avec plusieurs apparitions dans des festivals. Dont le BSF à Bruxelles et le Cabaret Vert, à Charleville-Mézières (France), à quelques minutes de notre frontière et de Bouillon. Il nous a accordé un entretien au cours duquel il évoque son amour pour la scène, son statut de parrain de la pop française, ses coups de cœur musicaux, Luxembourg et ses projets futurs.

    Vous poursuivez votre tournée avec des festivals. J’ai cru lire quelque part que vous n’aimiez pas trop cela, les festivals…

    Etienne Daho: Et bien détrompez-vous, j’adore ça! Je me suis trompé en pensant que je n’aimais pas! (rires) Il est vrai qu’à une époque, je voulais tout contrôler dans le moindre détail, et les festivals ne permettent pas toujours cela. Aujourd’hui, je suis moins dans le contrôle. Même s’il fait 45º C, qu’on ne fait pas de balances, pas de répétitions: ce n’est pas grave! Ces inquiétudes que j’avais avant, je ne les ai plus. Désormais, je ne pense qu’à donner le meilleur de moi-même. Je suis plus détaché, donc je prends plus de plaisir.

    Adaptez-vous votre set aux festivals?

    Oui, car le public des festivals ne vient pas rien que pour vous. Le public ne connaît pas forcément tous mes disques, donc je ne fais pas trop de titres trop obscurs, comme je le ferais en salle. Donc on prend des transversales, et il y a un côté très festif à ne proposer que des morceaux connus de tous.

     

    "J'ai vu Django Django, c'était génial"

     

    Y a-t-il des morceaux que vous en avez marre de chanter?

    Non. Cela a pu arriver par le passé, comme avec «week-end à Rome», que je n’ai pas chanté durant longtemps. Non, toutes les chansons que je chante me donnent du plaisir. Sinon je ne le ferais pas.

    Parmi les artistes français à l’affiche du Cabaret Vert (Christine & The Queens, Rone, Benjamin Clementine, etc.), y en a-t-il certains que vous appréciez particulièrement?

    Rone, bien sûr, avec qui j’ai collaboré pour son album (le morceau «Mortelle», NDLR). L’electro, j’aime cela depuis mes débuts. J’ai une double culture: rock et électronique. Donc avec Rone, il y avait des affinités évidentes.

    Sinon, en festival, j’ai vu Django Django récemment, et c’était génial. C’est mon groupe préféré du moment! J’adorerais collaborer avec eux!

    etienne daho, bsf, cabaret vertPour de nombreux artistes français, vous avez un peu un statut de parrain. Qu’est-ce que cela vous fait?

    Il n’y a pas plus génial! La pop française redevient un peu la musique underground d’aujourd’hui, car elle échappe désormais à toute définition. Avant c’était le rap, le rock, etc. Il y a des tas de groupes pop que j’adore, comme Mustang, Yann Wagner, François & Atlas Mountain, Poni Hoax… J’en oublie plein! Entre eux et moi, les affinités sont évidentes. Si ces groupes se revendiquent parfois de mon héritage, il n’y a pas de hasard. Et que ma musique inspire d’autres artistes, c’est tout simplement génial.

    Vous avez près de 35 ans de carrière au compteur. Quel est le secret de votre longévité?

    La passion. Moi, j’ai la musique chevillée au corps. C’est dans mes cellules. Tant qu’il y a de la passion, de l’inspiration, de l’énergie, je continuerai.

    Vous avez donné un concert très remarqué à Luxembourg, fin 2014. Quel souvenir en gardez-vous?

    Ah oui, Luxembourg! Ce site avec les vieilles usines (La Rockhal, à Esch, NDLR): c’était tellement beau! C’était la première fois que je jouais au Luxembourg, et j’en garde un très bon souvenir. Le concert s’était super bien passé. Et je ne dis pas cela juste parce que je vous parle! C’est vrai! (rires) Mais toute la tournée, globalement, se passe très bien. Quand on a le bon album, le groupe qu’il faut, tout ne peut que bien se passer!

     

    "Un best of va sortir, avec des inédits"

     

    Vous êtes un gros bosseur: le prochain album est-il déjà en chantier?

    Il y a des musiques qui commencent à arriver, oui… Mais avant cela, il y a un best of qui va sortir, avec des inédits. Dont un morceau avec Daniel Darc que l’on avait jamais sorti. Arte va aussi me consacrer un «Thema» avec un documentaire sur la tournée, en fin d’année. Et puis il y a aussi une bande-dessinée d’Alfred, qui sortira également fin d’année: un projet génial qui retrace l’enregistrement du dernier album, la tournée, la promo, etc.

    Parmi toutes les collaborations que vous avez faites, laquelle vous a le plus marquée?

    Oh, il y en a tellement! Avec Debbie Harry, Marianne Faithfull, Lou Doillon. Si je ne devais en retenir qu’une, ce serait celle avec l’extraordinaire Jeanne Moreau, pour «Le condamné à mort». Un projet qui m’a transporté ailleurs, au propre comme au figuré, qu’on a même joué au festival d’Avignon. Un beau souvenir.

     

    >Recueilli par Romain Goffinet (La Meuse Luxembourg)

  • Intergalactic Lovers, Benjamin Clementine, AaRON: le BSF prend également forme

    bsf,therapy?,intergalactic lovers,Aaron,

    Une bonne brochette de nouveaux noms vient d'être ajoutée au Brussels Summer Festival 2015, de quoi remplir les cases du mots croisés musical de la capitale.

    La Belgique s'octroie une belle part du gâteau avec des valeurs sûres comme Intergalactic Lovers, Novastar, Magnus, Kris Dane ou l'inoxydable Sharko. Niveau international, on note la nouvelle date belge (ce sera le 17 août à La Madeleine avec Kris Dane en première partie) de Benjamin Clementine après les Nuits Botanique. La France n'est pas mal représentée non plus avec les retours d'AaRON et de... Pierpoljak, Cats on Tree ou Yelle.

    Certaines scènes ont déjà belle allure: on a déjà parlé du duo Dane/Clementine, on peut aussi noter les Girls in Hawaii et Etienne Daho le 21 août et un trio Therapy?-Flogging Molly-Triggerfinger le lendemain, toujours sur la Place des Palais. Pas très "aventureux" diront certains, mais c'est plutôt cohérent et fédérateur, soit le plus important pour un festival de ce type. >Ph.S.

  • Selah Sue, Etienne Daho, Paul Kalkbrenner (et beaucoup d'autres) au Cabaret Vert

    cabaret-vert.jpgLe festival du Cabaret Vert qui se tient chaque année à Charleville-Mézières, à un jet de pierre de notre pays, a communiqué ce matin les noms des vingt premiers artistes confirmés pour son édition 2015. Celle-ci se tiendra les 20, 21, 22 et 23 août prochains.

    Les noms: THE CHEMICAL BROTHERS, PAUL KALKBRENNER, SELAH SUE, JURASSIC 5, BENJAMIN CLEMENTINE, ETIENNE DAHO, TYLER THE CREATOR, JUNGLE, JOHN BUTLER TRIO, HUBERT-FELIX THIEFAINE, RONE, THE SHOES, FAKEAR, THE TOY DOLLS, FUZZ, KITTY, DAISY & LEWIS, SLAVES, DAN DEACON, SON LUX et VANDAL. >J.C.

  • Une vidéo pour la collaboration entre Etienne Daho et Dominique A

    étienne-daho-les-chansons-de-linnocence-retrouvée2.jpgSur le dernier album d'Etienne Daho, Chansons de l'Innocence Retrouvée, on retrouvait le titre "En Surface", une collaboration entre l'interprète de "Week-end à Rome" et Dominique A. Ce morceau, qui fait office de nouveau single, possède désormais son clip. 


  • La (triple) prestation d'Etienne Daho au Grand Journal

    Etienne-Daho.jpgCe vendredi, Etienne Daho était sur le plateau du Grand Journal et d'Antoine De Caunes. Pour trois titres en live : "La Peau Dure", "En Surface" et "Le Grand Sommeil". 

    Pour rappel, il sera en tournée par chez nous en octobre prochain. 

    Vendredi 17 octobre 2014 – ESCH SUR ALZETTE (LUX) – Rockhal

    Jeudi 30 octobre 2014 – LIEGE (BE) – Le Forum

    Vendredi 31 octobre 2014 – BRUXELLES (BE) – Cirque Royal

  • Etienne Daho remplace son Forest National par un Forum et un Cirque Royal

    DAHO.jpegEn raison de ses récents problèmes de santé, Etienne Daho avait repoussé la sortie de son nouveau disque, Les chansons de l'innocence retrouvée (qui paraît finalement ce lundi 18 novembre), et annulé sa venue à Forest National le 10 avril prochain. Ce concert a été remplacé par ... deux dates: le jeudi 30 octobre au Forum de Liège et le lendemain au Cirque Royal. Attention, les préventes ont déjà commencées...


  • Etienne Daho fait patienter avec La peau dure

    Daho.jpgSuite à un problème de santé (une péritonite), Les Chansons de l'innoncence retrouvée, le nouvel album d'Etienne Daho  a été repoussée au 18 novembre. Histoire de patienter, la chanson La peau dure a été balancée.