fritz kalkbrenner

  • Dour Festival balance 38 nouveaux noms (dont Snoop Dogg) !

    logo.pngArmé d’un nombre incalculable de hits intemporels, c’est la première fois que le charismatique rappeur de la côte ouest, Snoop Dogg, foulera la Plaine de la Machine à Feu. Entre légende et personnalité se réinventant sans cesse dans le rap d’aujourd’hui, il sera sans conteste l’un des grands moments du festival cette année. Pusha T, Rejjie Snow, GUTS live band ou encore La Smala, en solo mais aussi avec leur supergroupe A Notre Tour, s’ajoutent également aux noms hip hop.

    Le magicien canadien du r’n’b housy KAYTRANADA ou l’asymétrique Squarepusher seront à compter parmi les artistes électro de cette année. À leurs côtés quelques valeurs sûres de la techno d’aujourd’hui comme Seth Troxler, Fritz Kalkbrenner live, Adam Beyer, Robert Hood, Clouds ou Worakls.

    En drum’n’bass, Roni Size se produira en live avec Reprazent. On pourra aussi voir Sub Focus dj set feat. ID, Andy C, Dirtyphonics, Ed Rush & Optical et S.P.Y. feat. MC LowQui. Pour les sons plus trap/future beats, ce sont Snakehips et Tropkillaz qui s’ajoutent.

    Pour les musiques hybrides, Nneka assurera la douceur et le groovy de la chose tandis qu’on a misé sur Dub FX pour le côté festif. Ces deux artistes partageront l’affiche avec Floating Points, LTGL, Den Sorte Skole ou Al’Tarba & DJ Nix’on. Nous enfonçons également le clou sur la scène des nouvelles musiques world : Acid Arab, en live cette année, Meridian Brothers, Orlando Julius & Heliocentrics et The Ex and Fendika rejoignent le programme.

    Pour l’affiche rock, on ajoute The Bohicas, BRNS, Laetitia Sheriff, Jessica93, It It Anita et Alaska Gold Rush.

  • Sonic Visions (jour 3): Selah Sue, cela reste de la dynamite

    Sonic-Visions-Couv.jpgLe festival Sonic Visions s'est terminé dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir accueilli près de 4000 personnes sur l'ensemble des trois soirées de festivité sur le site de la Rockhal à Esch-sur-Alzette (Grand Duché de Luxembourg). Et comme lors des six éditions précédentes, on a pu faire le plein de découvertes. 

    SelahSueNB.jpgSi la soirée du samedi débutait plutôt mollement avec les groupes luxembourgeois Communicaution et Rome, on passait rapidement à la vitesse supérieure. Sur le coup de 20h30, le musicien anglais Sinkane (et son band), signé sur le célèbre label new yorkais DFA, prenait possession de la grande salle pendant que les Anglaises de The Staves jouaient sous le chapiteau (baptisé Dome) installé sur le parvis de la salle eschoise. Difficile de choisir (comme ce fut souvent le cas durant ce Sonic Visions). Du coup, on va jeter une oreille des deux côtés. Et le contraste est saisissant: dans le main hall, le groove psyché mâtiné d'électro de Sinkane est dansant et festif, tandis que les trois soeurs Staveley-Taylor propose sous "l'igloo" une atmosphère beaucoup plus feutrée. Le trio chante a cappella ou accompagné d'une guitare sèche. Les harmonies sont magnifiques et pour un peu, on se croirait à Noël. "Maman dit que notre premier EP est très bien" lance une des trois soeurs. On confirme. Et il ne devrait être que le début d'une longue discographie vu le talent de ces jeunes filles. 

    La voix soul de Kwabs, la reprise de Grease d'Angus and Julia Stone

    JUlia2.jpgOn effectue ensuite un petit détour pour voir à l'oeuvre quelques minutes les Belges de FùGù Mango (qui comprennent notamment des membres du groupe bruxellois Bikinians) dans le Rockhalcafé. A cinq sur une scène minuscule, ils sont serrés comme des sardines mais balancent leur musique fait de percussions, de soul, de maracas, ... Pas mal mais on file tout de même vite voir Kwabs, LA voix  de cette septième édition du Sonic Visions. On avait déjà eu la chance de voir à l'oeuvre Kwabena Adjepong (son vrai nom) l'été dernier au Pukkelpop. Sa voix soul et envoutante était alors rythmée par de l'électro. Samedi, c'était la version acoustique. Et force est de constater que ... les deux lui vont comme un gant. Voilà assurément un artiste à garder à l'oeil. Surtout que son premier album est prévu pour l'année 2015! 

    Place ensuite à l'une des têtes d'affiche de ce SV 2014: Angus and Julia Stone. Beaucoup étaient d'ailleurs venus avant tout pour admirer le duo - frère et soeur - australien et son folk rêveur. Alternant certains de leurs tubes et morceaux tirés de leur dernier (très bon) album, il a livré une prestation agréable mais par moments un peu molle. Mais on retiendra tout de même une fameuse reprise de "You're the One That I Want" du film Grease. 

    SelahSue5.jpgAutre temps fort de la soirée, le concert de Selah Sue dans une salle pleine comme un oeuf. Pendant que Kate Tempest, une des révélations rap hip-hop de l'année en Angleterre chantait sous le Dome, la jeune Belge de 25 ans faisait exploser le Club à coup de tubes et de nouvelles compositions. Ces dernières se retrouveront sur Reason, son deuxième album, qui sortira en mars. Mais pour l'heure, elle les teste sur la route. Et force est de constater que vu la réaction du public, on se dirige vers un autre smash pour la jolie Selah. Même s'il sera difficile de battre le million d'album vendus de son premier disque. En attendant, ce samedi, perchée sur des talons de 10 cm (ce qui ne l'empêche pas de danser), elle a mis le public dans sa poche en quelques secondes, offrant un show d'une énergie incroyable. De la dynamite ! A charge pour le DJ allemand Fritz Kalkbrenner (le frère de Paul) de réussir à enchaîner derrière. Pas simple, même s'il a plutôt bien relevé le défi dans un tout autre style. 

    >Texte: Julien Carette

    >Photo: Mélodie Mouzon