go march

  • Oscar & The Wolf grand vainqueur des Red Bull Elektropedia Awards

    red_bull2.pngInitialement prévue le 25 novembre dernier, la cérémonie s'est finalement déroulée hier soir à Bruxelles. Et fêtait par la même occasion son cinquième anniversaire.

    Axés sur la musique électronique belge, les Red Bull Elektropedia Awards ne sont pas peut-être pas encore aussi connus que les MIA's ou les Octaves de la Musique, mais leurs lauréats le sont. Et parfois "très". 

    Ainsi, Max Colombie et ses jeunes loups ont raflé les prix d'"Artist of the Year", "Best Live Act" et a partagé avec Charlotte de Witte (alors créditée de son ancien nom de scène "Raving George"), celui de "Best Song" avec "You're Mine". 

    Avec deux prix, les frangins Dewaele sont les autres héros de la soirée. David et Stephen se sont transformés en 2ManyDJ's pour le prix de "Best DJ" et en Soulwax pour celui du meilleur remix, à savoir l'incontournable "Let It Happen" de Tame Impala. Souvent plébiscité dans ce genre de circonstances, Stromae a dû cette fois se contenter avec le "Best Video Award" pour "Quand c'est?". 

     

    Le festival de Dour à l'honneur 

    Belle surprise également pour Dour, qui a brisé l'hégémonie de Tomorrowland en remportant le "Best Festival Award". Assez pour faire lancer à LeFtO (par ailleurs vainqueur de la meilleure émission radio sur Studio Brussel) un cinglant "Doooureeeeuuuh!" à l'assistance!

    Parmi les autres lauréats, pointons le "Best Remix Ever" pour The Magician et son fameux "I Follow River" de Lykke Li, le "Best Album" pour les Gantois de Stuff et leur son funky riche, ainsi que le "Most Promising Artist Award" pour Abraham Blue, Glints et Go March. On avait beaucoup aimé leur concert au Beurs l'an passé, on vous encourage donc à découvrir leur premier album sorti en novembre dernier. >Philippe Sadre

  • Nos meilleures chansons de 2015 (until now...)

    Rien de plus subjectif qu'un classement de ses chansons préférées. On s'y est quand même collé pour les six premier mois de 2014...

    La sélection de Julien Carette

    packshot2.jpg1. Tobias Jesso Jr - « Without You »

    2. Courtney Barnett – « Pedestrian at Best »

    3. Kwamie Lov – « Lost in the Girl »

    4. Tame Impala – « Let It Happen »

    5. Alessia Cara – « Here » 

    6. Jamie XX – « Loud Places »

    7. Balthazar – « Then What »

     

    La sélection de Christophe Van Impe

    tilet.jpg1. Tame Impala - "Let it happen"

    2. Viet Cong - "Death"

    3. ASAP Rocky - "LSD"

    4. Dominique A - "Au revoir mon amour"

    5. Jamie XX - "Loud places"

     

    La sélection de Philippe Sadre

    7776674676_pochette-du-nouvel-album-de-blur-the-magic-whip.jpg1. Blur - « There are too many of us »

    2. Gaz Coombes - « 20-20 »

    3. Balthazar - « Then What »

    4. Will Butler - « Take my side »

    5. Go March – « Rise »

  • Go March prend son envol

    go marchParmi la liste des nouveaux noms ajoutés au Pukkelpop aujourd'hui, on retiendra également celui de Go March, dont le premier single "Rise" est sorti récemment. On avait déjà bien aimé leur son au Beursschouwburg fin 2014, voilà donc la machine qui semble définitivement prendre son envol. Comme dans cette chanson, qui prend de l'ampleur, se stabilise, puis repart de plus belle dans un post-rock intelligent et léché. >Ph.S.

  • Le post rock à l'honneur au Beursschouwburg

    image.jpg
    Le Beursschouwburg n'était pas 100% "TransAm-quille" ce samedi pour une soirée placée sous le signe du post rock. Le groupe américain, qui a sorti son huitième album "Volume X" cette année, est bien connu pour le caractère électrique de ses prestations. Et ça s'est vu.

    Un petit contre-temps nous a empêché de profiter pleinement du concert de Go March en ouverture, mais leur musique instrumentale lancinante virant du poppy au noisy a fait bouger des pieds et de la tête le public. Formé par trois musiciens ayant déjà bien mené leur barque dans d'autres projets (Arno, Broken Glass Heroes, Intergalactic Lovers, dont la chanteuse Lara était dans la salle, de même que des membres de Float Fall, fin de la parenthèse "Eh, mais c'est...!?"), le groupe basé à Anvers a montré ce à quoi allait ressembler sa première plaque prévue prochainement: du "krautrock" certes classique mais surtout (fort) efficace.

    Un trio remplace un autre sur scène avec l'arrivée de Trans Am. Dans la continuité, mais avec plus de bouteille et une voix métallique une chanson sur deux. "I want it all", c'est de qu'a dû se dire ce spectateur qui est monté torse nu sur scène juste après le nouveau "I'll never". Quelques secondes plus tard, un gros "pppprrrccchhhttt" sort des enceintes, le concert est interrompu.
    Le batteur Sebastian Tompson lève un shot de quelque chose en guise toast d'"interlude de cinq minutes" mais les problèmes persistent sous forme de bruits bizarroïdes. "The tuner is fucked, but let's continue, whooo!" et les morceaux entraînants de s'aligner, encore un peu plus rock 'n' roll qu'au début.

    A nouveau une belle soirée dans une salle très sympa (même si au quatrième étage sans ascenseur...) et aux membres super réactifs quand, par exemple, un spectateur semble avoir un peu trop forcé sur l'hydratation au houblon...

    >Philippe Sadre