oscar and the wolf

  • Oscar and the Wolf: un concert supplémentaire

    8ae29fed-97da-11e4-81de-00163edf75b7.jpgLe très attendu deuxième album d'Oscar and the Wolf sortira en avril prochain. Du coup, un concert au Sportpaleis d'Anvers est prévu le 30 avril mais il a été déclaré sold out en quelques heures. Une date supplémentaire a été ajoutée la veille, le 29 avril. Les places seront mises en vente le vendredi 9 décembre à 9h. 

    A noter qu'Oscar and the Wolf sera aussi en concert ce mercredi 7 décembre à l'AB, un concert super complet depuis un bail. 

  • Encore des noms pour Rock Werchter

    Rock-Werchter-2015.jpgOscar and The Wolf et Jungle seront sur la plaine de Werchter le jeudi 25 juin. Róisín Murphy, l'ex-chanteuse de Moloko, leur succédera le vendredi, avant que Ben Harper and the Innocent Criminals et The Script ne viennent dire bonjour le dimanche 28 juin. 

    Rappel du line-up actuel de Rock Werchter

    Jeudi 25 juin: Caribou, Florence + the Machine, Foo Fighters, Jungle, Oscar and The Wolf, Rise Against, The Chemical Brothers

    Vendredi 26 juin: alt-J, Balthazar, Ben Howard, Damian "Jr. Gong" Marley, Death Cab For Cutie, Pharrell Williams, Róisín Murphy

    Samedi 27 juin: Angus and Julia Stone, Damien Rice, Hozier, Lenny Kravitz, Noel Gallagher's High Flying Birds, Royal Blood, Sam Smith, The War On Drugs

    Dimanche 28 juin: Ben Harper and the Innocent Criminals, Kasabian, Muse, The Script

  • Oscar and Stromae, grands vainqueurs des MIA's

    La huitième édition des Music Industry Awards s'est déroulée hier à Lint (province d'Anvers) devant un large parterre de la musique "made in Vlaanderen"... en Brussel! Une cérémonie se voulant haute en couleur mais qui n'a surtout valu que par ses invités musicaux: Triggerfinger, Gabriel Rios, Oscar and the Wolf ou Netsky feat. Selah Sue qui, malgré une solide différence de stature, a bien remplacé Beth Ditto sur "Running Low".

    logo_mias_590x300.jpgStromae avait trusté les prix l'année passée avec huit statuettes (qui ressemblent à s'y méprendre à une machine à laver), il s'est contenté de la moitié hier: meilleur artiste masculin, pop, clip ("Ta Fête") et "live act". Présent (il expliquait avoir interrompu ses vacances... à Bruxelles!) et accompagné de sa maman, il s'est fendu comme en 2014 de nombreux "Bedankt" et de remerciements en français. Avec quatorze MIA's au total, le voici recordman avec deux longueurs d'avance sur Milow.

    Autre vainqueur de la soirée, Max Colombie et son groupe/alter ego, Oscar and the Wolf: Alternative, Révélation et Album de l'année sont tombés dans son escarcelle. Ce matin sur les ondes de Studio Brussel, il avait une fameuse tête... de vainqueur, puisqu'il n'avait apparemment pas dormi de la nuit et ne savait où étaient les récompenses... Santé Max! 

    Gabriel Rios a remporté le fil rouge de la soirée, à savoir la chanson de l'année, choisie par les téléspectateurs via SMS. Le superbe "Gold" a logiquement devancé "Ta Fête" de Stromae, "Find Tomorrow (Ocarina)" de Dimitri Vegas & Like Mike et "She's after my piano" de 2 Fabiola feat. Loredana. Le Porto-Ricain s'est également vu récompenser du titre d'auteur-compositeur de l'année. 

    Triggerfinger et Selah Sue ont quant à eux été élus respectivement groupe et artiste féminine de l'année. Finalement, un "Lifetime Achievement Award" a été attribué au regretté Luc De Vos, l'âme du groupe Gorki, dont la jolie ballade "Mia" a non seulement inspiré l'acronyme de la cérémonie mais est surtout devenue un monument de la chanson néerlandophone. >Philippe Sadre


     

  • #13 de nos albums de 2014: Oscar And The Wolf avec Entity

    oscar and the wolf,entityMax Colombie et les siens n'auront certainement pas assez de leurs propres yeux pour parcourir tous les classements de fin d'année où leur excellent premier "full album" est présent. Rien d'étonnant tant les louanges ont fusé au fil des singles et des prestations "live", qui peuvent encore être perfectibles toutefois. Mais on parle bien du CD "Entity" ici, dont on retrouve le brillant de la couverture dans ses chansons entraînantes et lancinantes. Max a de l'ambition à revendre et veut encore ouvrir de nouvelles portes à l'étranger dans les prochains mois, c'est tout ce qu'on lui souhaite. >Philippe Sadre


  • L'échauffement parfait d'Oscar And The Wolf à la Rockhal

    223671.jpgLa Rockhal à Esch-sur-Alzette s’est agrandie ce jeudi. Pas physiquement, le bâtiment situé en plein cœur de la zone industrielle de Belval étant resté le même. Mais bien fonctionnellement, puisqu’un nouvel espace a été inauguré. Baptisé "The Floor", celui-ci  possède sa jolie petite scène et un bar élégant. Le tout pour un résultat plutôt stylé qui n’est sans rappeler l’ambiance et la chaleur de certains Clubs. Le tout aussi pour une capacité d'accueil allant jusqu'à 200 personnes.  Bref, le complément idéal aux deux salles principales du complexe mais aussi au Rockhal café, qui accueille chaque mois des concerts gratuits qui valent toujours le détour (on y a vu Balthazar, Sylvan Esso, …).

    Jennifer Lopez et "Freed From Desire"

    Ce jeudi, c’est le groupe belge Oscar And The Wolf qui a essuyé les plâtres avec sa musique électro-pop plutôt calme. Enfin, ça, c’est surtout sur leur premier album complet sorti voici quelques mois et qui marche fort par chez nous: Entity. Car en live, le côté dansant du quatuor néerlandophone prend vite le dessus. Avec en vedette, Max Colombie, un chanteur à la voix simplement surnaturelle. Entre petits déhanchés, moulinets avec les bras et un ensemble pantalon de training - t-shirt doré du meilleur effet, le beau-fils de l’ancien footballeur (et aujourd’hui entraîneur) Franky Vercauteren a assuré le show. Tout l’album Entity y est passé (ou presque), dont forcément les tubes « Princes » et « Strange Entity ».  Mais on n’oubliera pas non plus l’insertion d’un petit bout du « Jenny From The Block » de Jennifer Lopez ou une reprise très réussie de … « Freed from Desire ». Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien du tube électro dansant des années 90 de la chanteuse italienne Gala. Bref, jeudi soir, on n’était pas loin de l’échauffement parfait avant la grand-messe prévue ce vendredi à l’Ancienne Belgique. Un concert complet depuis belle lurette...  

     

  • Oscar and the Wolf rôde sur tous les fronts

    Ses fans ont beaucoup crié et il a surgi: Oscar and the Wolf a squatté les festivals cet été, confirmant sur scène le bien qu'on pensait du premier album "Entity", sorti il y a quelques mois. Malgré un calendrier bien chargé donc, le chanteur et tête pensante Max Colombie a accepté l'invitation d'un hôtel bruxellois du quartier européen d'être son "artistic resident" durant ce mois de septembre.

    Le programme (voir ci-dessous) a débuté jeudi dernier avec un showcase réservé à cent cinquante chanceux. L'ambiance de la tournée (palmiers et papier alu doré) a été reconstitué le temps de six chansons claviers-voix, cette dernière toujours aussi lancinante, limite plaintive. Les deux singles "Princes" (avec un énorme air de "Lucie" d'Obispo à l'intro) et "Strange Entity" étaient bien là, de même qu'une cover de Rihanna et de... Gala. Un peu plus tôt, nous avons rencontré Max, assez chill, dans une chambre où l'aluminium doré (encore lui) donnait un certain charme au cercueil confectionné au coin du lit... Tout un symbole.

    oscar and the wolf,entity"C'est joli hein? Oscar a un côté poétique, léger, qui absorbe la lumière brillante; et le loup la recrache un soir de pleine lune. J'adore la nuit, surtout pour travailler: je suis au calme et je ne dérange personne."

    C'était moins calme sur les scènes estivales, où toutes ses apparitions ont etė fort remarquées. Dont un jumelé Pukkelpop-Werchter toutefois différents dans leur déroulement.

    "Quand les gens crient juste devant toi, il est impossible de ne pas se laisser submerger par les émotions. J'aime beaucoup l'idée de me "donner" au public. Même si on a joué en premier à Werchter, l'ambiance était magnifique. A Kiewit aussi, mais là on était programmé... en dernier. Tu arrives dix heures à l'avance, tu bois un verre, puis tu allumes une cigarette, puis un autre verre... et quand on t'appelle cinq minutes avant le début, tu te dis "Aie...!"



    Premiers pas avec l'Eurokids

    Avant les débuts plutôt folk de son groupe en 2010, il rêvait d'être peintre... Il a finalement trouvé une voie qui lui convient plutôt bien... et qui s'est ouverte rapidement à lui: à l'âge de 14 ans (la vidéo de "Voor Eeuwig" est dipsonible sur dailymotion, pour le fun et sans moquerie), il terminait en effet deuxième de la sélection belge de l'Eurovision "junior".

    "C'était une super expérience qui m'a permis de rencontrer mon meilleur ami, même si je n'ai pas voulu sortir de deuxième single, comme prévu par EMI. J'ai ensuite suivi des études d'art, mais je ne crois pas à un art que l'on doit nécessairement apprendre. Les points et le système général d'une école enferment les élèves plutôt qu'ils les encouragent à créer."



    Bruxelles, un tremplin vers le monde

    Une âme créatrice qu'il aime retrouver dans notre capitale, lui qui est né à Jette et habite dorénavant à Dilbeek, à la porte des dix-neuf communes.

    "Bruxelles offre beaucoup de possibilités niveau culture. C'est une ville internationale et très intéressante pour rencontrer des gens et acquérir de l'expérience. J'en profite, même si j'avoue avoir envie de franchir les paliers. Je reste réaliste: ce qui nous arrive est génial, mais ce n'est "que" la Flandre. Là on se prépare à jouer en Allemagne, en Suisse, en Scandinavie, nos singles sortent en Australie, on attend l'Espagne... On verra bien!"

    Les prochaines dates à Bruxelles, Louvain et à Gand "sold out", il ne reste que le festival "Leffingeleuren", à côté de Middelkerke, pour les voir en Belgique avant la fin de l'année.


    > Philippe Sadre (avec Katarina, photo de Chris V.I.)

    > 9 septembre: à 18h, exposition de la jeune photographe Marie Wynants, amie de Max Colombie et qui travaille étroitement avec Oscar and The Wolf.
    > 20 septembre: Tournage et production d'un clip de la chanson "Undress", pour lequel le groupe fera un appel à ses fans.
    > 3 octobre: soirée de clôture, toujours à l'Aloft Brussels Schuman.

  • Un mercredi soir aux Lokerse Feesten

    Neil Young avait certainement quitté la petite ville de Lokeren quand les Girls in Hawaii sont montés sur scène hier à 19 heures. Le Canadien était pourtant sur de nombreuses lèvres, tant son concert mardi a suscité des réactions.

    Une solide tête d'affiche pour un festival qui fête sa quarantième édition et qui continue de grandir gentiment. En 1975, Toots Thielemans faisait partie, sur le "Kleine Kaai", de la journée d'inauguration de ce qui était alors seulement une grande fête locale longue de quatre jours et organisée par une maison de jeunes et un club de jazz. Aujourd'hui, ce sont dix jours de concerts avec une capacité de 15.000 personnes par jour (avec l'Elektropedia Room pour ceux qui préfèrent les dj's sets) qui se déroulent sur le... "Grote Kaai"!

    Et hier, c'était aux Girls in Hawaii de lancer une affiche à nouveau fortement noire-jaune-rouge. Le présentateur annonce "La fin de la pluie dans trois minutes" en référence à l'ouverture "Sun Of The Sons"...et il a raison, le soleil revient doucement. La plaine se remplit et participe de plus en plus, avec comme points d'orgue "Misses" et le final "Flavor". Très peu d'interactions mais leur musique est plus belle que bien des mots, donc... Les applaudissements nourris en fin de set sont mérités.

    image.jpg Un spectateur attentif: Maarten Huygens, guitariste d'Intergalactic Lovers, donne l'accolade à quelques Girls, comme un passage de témoin pour pénétrer sur la scène. On aura donc eu l'occasion de voir le groupe alostois pour la deuxième fois en trois jours, après le Ronquières Festival. "No Regrets" évidemment puisqu'on a de nouveau assisté à une représentation très enthousiasmante avec un "The Fall" qui peut concourir dans la catégorie "Meilleure chanson de fin". Et de se dire que chacun de ses concerts est un peu unique.

    La nuit appartient aux amoureux, qu'ils soient intergalactiques ou non. Les fans de Patti Smith étaient eux très contents de voir une artiste qui a surfé pendant 1h20 sur une carrière aussi longue qu'une nuit sans train (on en reparlera). La chemise est tombée pendant le trio "Because The Night"-"Gloria" et "Rock N Roll Nigger", en nous rappelant que "le peuple est l'avenir, et que l'avenir commence maintenant!" Cordes de guitares arrachées à la fin du morceau, dans un grand sourire.

    Novastar, lui, c'est son piano qu'il martyrise pendant les moments les plus énergiques d'un show qui a fait ses preuves depuis longtemps. Les chansons du dernier album sont suivies par la foule tout comme les classiques "When The Lights Go Down On The Broken Hearted" et "Wrong". Joost Zweegers termine debout sur son baffle, les spectateurs chantent; bref les deux semblent heureux.

    Le temps d'apporter des palmiers sur scène et le public est prêt pour Oscar And The Wolf, dont il s'agit d'un des rares festivals en Belgique anno 2014. Et directement, on sent un "truc". Le leader Max Colombie se trémousse langoureusement et chante avec une nonchalance déguisée et assez de style toutefois pour faire hurler ses fans, majoritairement féminines. Le single "Strange Entity" fait danser tout le quai. Il y a de l'assurance chez ces garçons qui parviennent à remplir l'espace d'une grande scène. Les chansons efficaces d'"Entity" s'enchaînent jusqu'au carton "Princes", qui fait exploser les cris de joie et... les confettis.

    De quoi clôturer une soirée fort sympathique dans un festival qui mérite un petit détour. Avec tout ça, on a raté la viande de cheval locale et... le dernier train. Lokeren by night, nous voilà...

    >Philippe Sadre


  • Nos meilleures chansons de 2014 (until now...)

    Rien de plus subjectif qu'un classement de ses chansons préférées. On s'y est quand même collé pour les six premier mois de 2014...

    La sélection de Julien Carette

    1. Vance Joy avec "Riptide" vance-joy.jpg

    2. Lykke Li avec "No Rest For The Wicked" feat A$AP Rocky

    3. The War on Drugs avec "Red Eyes"

    4. Sylvan Esso avec "Coffee"

    5. Oscar and The Wolf avec "Princes" à égalité avec Peter Peter avec "Une version améliorée de la tristesse"


    La sélection de Philippe Sadre

    1. The War on Drugs avec "Red Eyes"b923d50e1540d4851a31207cd7bfff9f5dad3330.jpeg

    2. Intergalactic Lovers avec "Obstinate Heart"

    3. School is School avec "Black Dog Panting"

    4. Future Islands "Seasons"

    5. Oscar and The Wolf avec "Princes"


    La sélection de Christophe Van Impe

    1. Lana Del Rey avec "Brooklyn Baby"Lana-Del-Rey-Brooklyn-Baby.jpg

    2. Sébastien Tellier avec "Comment revoir Oursinet?"

    3. Damon Albarn avec "Hostile"

    4. Fauve avec "Infirmière"

    5. Michel Cloup Duo avec "Minuit dans tes bras"


  • Kurt Vile, James Vincent McMorrow, BRNS et Amatorski au Pukkelpop

    Pu!kkel.jpgLe Pukkelpop a annoncé ce mercredi matin une série de nouveaux noms pour son édition 2014

    Jeudi 14 août
    American Authors, Dan Croll, FKA Twigs, Horse Thief, Kwabs, Oscar And The Wolf, Ryan Hemsworth et Wallace Vanborn.

    Vendredi 15 août
    Actress, Arcane Roots, The Bohicas, Cage The Elephant, Drenge, Eyedress, Joris Delacroix DJ Set, Kadavar, Kurt Vile & The Violators, Raving George, Tinie Tempah, The Van Jets et Wovenwar.

    Samedi 16 août
    Amatorski, BRNS, Float Fall, James Vincent McMorrow, Jimmy Eat World et Mapei.