we were promised jetpacks

  • Rock-A-Field (journée 2) : Kate Tempest met KO le Wu-Tang Clan

    DSC_0026 - copie 2.jpgIl est 18h15 ce samedi lorsque les Eagles of Death Metal montent sur scène de la Main Stage pour le vrai début des hostilités du deuxième jour de la dixième édition du Rock-A-Field. Comme à Rock Werchter le week-end dernier, Jesse Hugues est orphelin de Josh Homme (qui part rarement en tournée avec les EoDM) mais lui et ses trois acolytes envoient du bois. C’est lourd et sauvage. Comme en Belgique, il fait chaud sur le Luxembourg. Très chaud. Du coup, entre deux chansons, Jesse décide de balancer quelques bouteilles d’eau aux premiers rangs. Sur scène, les morceaux « guitar hero » se succèdent, jusqu’à un petit concours final de riffs. 

    Dans un après-midi très rock, on prenait ensuite la direction de la Startin’  Stage, la deuxième scène, transformée en chapiteau cette année, avec un toit censé faire baisser la température. Si on n’a pas vraiment senti la différence, on a, par contre, découvert un chouette groupe écossais : We Were Promised JetPacks.rock a field, eagles of death metal, we were promised jetpacks, rise against, kate tempest, wu tang clan Inconnu chez nous malgré douze ans d’existence et trois albums au compteur, le quatuor joue également très fort un rock plus indépendant, alternant chansons et morceaux plus instrumentaux. Des plus agréables, avant de retrouver la grande scène et la machine américaine Rise Against.  Le groupe de l’Illinois était très attendu par le public luxembourgeois. Il faut dire qu’il sait comment se faire apprécier par ses fans. Il n’a pas fallu trois morceaux au leader, Tim McIlrath, pour descendre de scène et chanter en bord de fosse devant des spectateurs forcément excités comme jamais. Le début d’un show puissant mais formaté. 

    rock a field, eagles of death metal, we were promised jetpacks, rise against, kate tempest, wu tang clanOn changeait alors de genre avec deux concerts dans la vague rap/hip-hop.  Rendez-vous tout d’abord sous la tente pour voir à l’œuvre la jeune rappeuse-slameuse-poétesse  anglaise Kate Tempest. Timide, elle livre un début de show en mode mineur, avant de faire monter l’ambiance petit à petit. Entre longs monologues sous forme de spoken-words, morceaux électro et son incroyable flow, elle a mis la Startin’ Stage à ses pieds.  Sans conteste LE concert de ce samedi au RAF. Un vrai vent de fraicheur dans la fournaise de Roeser. 

    rock a field, eagles of death metal, we were promised jetpacks, rise against, kate tempest, wu tang clanCe qui n’est pas vraiment le cas des attendus Wu-Tang Clan. Comme la veille à Couleur Café, le collectif américain se présentait amputé de quelques-uns de ses membres les plus influents (RZA, Method Man, Raekwon, … n’étaient pas là).  Forcément décevant pour les vrais fans de hip-hop mais pas forcément étonnant quand on sait que les membres du groupe ont essayé au maximum de s’éviter lors de l’enregistrement de leur dernier album... Quoi qu’il en soit, la majorité du public, lui, ne leur en tenait pas rigueur, s’amusant aux sons des hits des premiers albums (ceux enregistrés voici une vingtaine d’années) et des morceaux les plus emblématiques des différentes carrières en solo. Un sympathique « mégamix ». Sans plus. 

    >Julien Carette

  • Balthazar se rajoute à l'affiche du Rock-A-Field

    NdL15-Eye-13-539x480awd-539x480.pngLes organisateurs du festival luxembourgeois du Rock-A-Field (à un jet de pierre de la frontière belge) ont ajouté deux noms à leur affiche 2015.

    Le premier est celui de Balthazar, le groupe belge dont tout le monde parle en ce moment. Après un troisième album, Thin Walls, tout simplement magnifique, les Courtraisiens sont partis dans une tournée qui les mènera dans toute l'Europe. Après un arrêt aux Nuits Botanique la semaine dernière, ils seront à Rock Werchter mais également aux Ardentes. On peut désormais ajouter une autre date: ils seront sur la plaine de Roeser le vendredi 3 juillet pour le Rock-A-Field. 

    L'autre nouveau nom est celui du groupe indie écossais We Were Promised Jetpacks. Il jouera le samedi 4 juillet.

    Pour rappel, le Rock-A-Field se déroulera du 3 au 5 juillet.