Top 30 de 2013

  • Nos chansons de 2013

    Unknown.jpegLes chansons de Christophe

    1. "Get Lucky" Daughter (Daft Punk Cover)


    2. "Black Skinhead" Kanye West

    3. "2020" Suuns

    4. "Moi moi" Albin de la Simone.

    5. "Les Nuits Fauves" Fauve

    6. "Platini" Julien Doré

    7. "Going Home" Asgeir

    8. "Best of Friends "Palma Violets

    9. "Started from the Botton" Drake

    10. "Where are we now" David Bowie

    Les chansons de Julien227912740_640.jpg

    1. « Youth » Daughter


    2. « Song For Zula » Phosphorescent

    3.  « My Number » Foals

    4. « Get Lucky » Daughter (Daft Punk Cover)

    5.  « Misses » Girls in Hawaii

    6.  « Les Nuits Fauves » Fauve

    7.  « Le Slow » Granville

    8.  « Awkward » Fidlar

    9. « Wasting My Young Years » London Grammar

    10. « Reflektor » Arcade Fire

     
  • #1 de nos albums de 2013: Daughter avec If You Leave

    daughter-if-you-leave-cover-art.jpgEt l'album de l'année de Sudpop est ... Daughter avec If You Leave. Un premier disque beau à mourir pour ce trio. 

    Ils s’appellent Elena Tonra, Igor Haefeli et Rémi Aguilella. La première est anglaise, le deuxième a grandi en Suisse allemande et française, le troisième en Auvergne.


    Leur point commun ? Londres, où ces jeunes étudiants en musicologie se sont rencontrés avant de former Daughter. Un groupe qui a attiré l'attention en 2011 avec deux EP prometteurs. Bombardé "Espoir-Révélation de 2012", ce trio a su rester calme et se faire désirer, pour ne sortir qu'en ce mois de mars leur premier album, If You Leave. Un voyage de 45 minutes dans un monde créé par une version moderne de Cocteau Twins. C'est sombre, doux, atmosphérique,... La voix de la chanteuse Elena Tonra va illuminer vos journées et surtout ensorceler vos nuits. Comme sur leur splendide reprise du "Get Lucky" de Daft Punk: la meilleure chanson de l'année ... dans sa meilleure version de 2013. Ni plus, ni moins. 




  • #2 de nos albums de 2013 : Suuns avec Images du Futur

    Suuns-Images-Du-Futur.jpgSuuns est un groupe underground de Montréal, auteur en 2010 d'un premier album, Zeroes QC, qui avait été salué par la critique. Le quatuor fait plus que confirmer sur ce deuxième disque, Images du Futur. Le genre d'oeuvre qui n'est pas facile à dompter. C'est expérimental, plutôt électro-dansant tout en étant minimaliste, un peu futuriste, épileptique, ... Une album malsain mais passionnant. Bref, le genre de disque qui s'apprivoise mais qui vous le rend au centuple si vous y parvenez.




  • #3 de nos albums de 2013: Keaton Henson avec Birthdays

    2852246439.jpg

    Il y a des albums où dès les premières notes de la première écoute, vous savez que ce disque vous accompagnera longtemps, très longtemps. Toute votre vie peut-être. Que vous y reviendrez régulièrement pour revivre les émotions qu'il a suscitées en vous la première fois. Birthdays est de ceux-là. Ce n'est pas l'album le plus inventif de l'année mais certainement le plus touchant. Il est l'oeuvre de Keaton Henson, un artiste anglais solitaire, timide (au point d'en devenir maladif), dont la fragilité donne à ses chansons un charme fou. Birthdays raconte votre premier amour, votre dernier coup de coeur, la déception la plus déchirante de votre vie, ... Un disque qui vous fera passer par toutes les émotions.

    On pense d'emblée au Jeff Buckley de "Hallelujah", au premier (et déchirant) album de Tom McRae ou à Damien Rice. Cela vous situe le niveau. Les mélodies sont le plus souvent dépouillées, se limitant généralement à un duo guitare-voix, laissant toute la place nécessaire à l'émotion. Même lorsque la rage monte sur les morceaux "Don't Swim" et "Kronos", c'est toujours cette même émotion qui prendra le dessus. 


     

  • #4 de nos albums de 2013: Arctic Monkeys avec AM

    arctic_monkeys_am-portada.jpgSi on excepte peut-être la "légende" Damon Albarn (Blur, Gorillaz, ...), Alex Turner est sans doute le meilleur songwriter  sur cette planète. A 27 ans, il a déjà sorti cinq albums pour les Arctic Monkeys, un avec The Last Shadow Puppets et la BO du film Submarine. Et pas une fausse note. Que du contraire, même.

    Ce AM, cinquième galette donc des "singes de l'Arctique", est une nouvelle démonstration de toute sa classe. Le rock brut des débuts a fait place à une musique beaucoup plus riche en influences.  Un disque bien loin de la grisaille de Sheffield dont le groupe est originaire. Une claque. Une vraie !




     

  • #5 de nos albums de 2013 : Girls in Hawaii avec Everest

    girls-in-hawaii-everest.jpgLe retour des Girls in Hawaii, c'est le come back de l'année! Après la disparition de Denis Wielemans, leur batteur, dans un accident de voiture en mai 2010, le groupe bruxellois, sous le choc, s'était mis à l'arrêt. Avant de revenir cette année avec quelques concerts mémorables et un album dont le nom donne une idée de sa hauteur sur le plan artistique: Everest.

    Marqué par l'absence (les morceaux "Misses" ou "Lack Of"), la vie et la mort ("Not Dead"), Everest est un disque mélancolique, ample et hanté. De ceux qui vous embarquent. On ira même jusqu'à dire qu'il tutoie le ciel. Dans tous les sens du terme...




  • #6 de nos albums de 2013: Julien Doré avec Løve

    le-nouvel-album-de-julien-dore-love-sort.jpgCertains ont beau s'emballer chaque année pour les lauréats des émissions de télé musicales genre La Nouvelle Star, The Voice, ... , il faut bien avouer que les vraies réussites (artistiques) sont rares. On aurait même envie de dire qu'on n'en connait qu'une: Julien Doré. Et si depuis 2007 (et le succès de notre dandy préféré sur le plateau de La Nouvelle Star), on se met à chaque fois à espérer retrouver un vrai talent dans ces différentes programmes, il faut bien avouer que c'est à lui qu'on le doit. Ou plutôt à cause de lui qu'on est toujours déçu... 

    Quoi qu'il en soit, après Ersatz et Bichon, Julien Doré a sorti en 2013 Løve. Un troisième album qui a confirmé le talent de ce jeune Français. Un album sans vrai single capable de tout déchirer en radio (même si "Paris-Seychelles" a eu son petit succès) mais qui se révèle à chaque écoute plus complexe, exigeant et surtout riche. Bourré de charme, d'une élégance rare, il est sans conteste notre bande-son française de cette année 2013. Si vous ne l'avez pas encore essayé...




  • #7 de nos albums de 2013 : Asgeir avec In The Silence

    asgeir_cover_lg-1024x1024.jpgL'Islande a été un refuge ces dernières années pour les fans de musique. Car cette petite île est une terre fertile en talents musicaux. On pense là évidemment à Bjork, Sigur Ros, Of Monsters and Men, ... ou quelques trésors (un peu plus) cachés comme la sublime Emiliana Torrini. 


    Cette année, on a découvert Asgeir. Originaire d'un petit village perdu (comme l'Islande en possède beaucoup) et à 20 ans au compteur, il a tout explosé chez lui, réussissant des chiffres de ventes comme seuls Bjork ou Sigur Ros avaient obtenus avant lui pour un artiste local. Au point d'intéresser de gros labels étrangers et de signer chez ... One Little Indian, comme Bjork ou Emiliana Torrini avant lui.

    Mais histoire de mettre toutes les chances de son côté, il a fait traduire son album (chanté originellement en islandais) en anglais par John Grant (un musicien américain, membre du groupe The Czars, grand ami de Midlake et ayant vécu en Islande). Le résultat se nomme In The Silence et est tout simplement sublime dans un profil assez proche de l'incroyable artiste américain Bon Iver! Agréables comme une après-midi ensoleillée au milieu de l'hiver, les mélodies boisées, douces et mélancoliques d'Asgeir font mouche à tous les coups. Notre coup de coeur absolu de cette fin d'année!


  • #8 de nos albums de 2013: Drake avec Nothing Was The Same

    drake_nothing_was_the_same_0.jpgLe rappeur/producteur de Toronto aux 5 millions d'albums vendus a donc fait son retour en 2013, deux ans après le "tubesque" Take Care. De tube justement, il en est beaucoup moins question cette fois, si on excepte le morceau "Hold On, We're Going Home".

    Non, Nothing Was The Same est beaucoup moins accessible que son prédécesseur. Beaucoup plus sombre aussi mais également plus complexe.  Bref, une oeuvre dans laquelle il faut se plonger. Mais qui révèle une incroyable intensité.




  • #9 de nos albums de 2013 : Local Natives avec Hummingbird

    local-natives-hummingbird-CD-tt-width-360-height-342-crop-1.jpgEn 2010, Local Natives nous avait offert un premier album remarqué et ... remarquable (Gorilla Manor). Trois ans plus tard, le groupe de San Francisco remet ça ... et place la barre encore un peu plus haut.

    On retrouve Aaron Dessner de The National (dont nous vous parlions hier puisque le groupe new-yorkais occupe la 10e place de notre classement) à la production de Hummingbird. Et cela s'entend. On se trouve ici à la croisée des chemins entre le groupe Matt Beranger, The Arcade Fire ou les moments les plus apaisés de Radiohead. Il y a pire comme références, non?