Le beau retour des Girls in Hawaii au Pukkelpop

20130816PKPD23-14.jpg"Il y a quatre ans, on ne s'imaginait pas revenir jouer ici." En une phrase lâchée après quelques morceaux, Antoine a résumé toute l'émotion qui animait les Girls in Hawaii ce vendredi lors de leur passage au Pukkelpop. Car au-delà de la musique, c'est le fait d'être là qui comptait. Être là pour leur premier concert belge (ils ont joué en Angleterre ou en Chine ces dernières semaines) depuis quatre ans, le premier aussi sur notre territoire depuis la disparition de Denis Wielemans, leur batteur, dans un accident de voiture en mai 2010. Et rien que par ce contexte, leur prestation restera un des moments marquants de cette 28e édition du festival limbourgeois. Le public ne s'y est pas trompé puisqu'il était, sur le coup de 18h55, bien plus nombreux sous le Marquee que pour les concerts qui ont précédé (Chvrches) ou suivi (un pitoyable Johnny Borrell).  

Sur scène, le groupe brabançon s'est montré solide et forcément par moments touchant. A côté de quelques anciens morceaux ("This Farm will end up in fire", "Found in the ground", "Time to forgive the winter", ...), on a découvert de nouvelles compositions. Elles sont tirées d'Everest, le troisième album dont la sortie est prévue le 2 septembre. C'est doux, flamboyant par instants, et cela donne surtout envie d'en entendre plus. Sur disque et en live. Que ce soit le 13 septembre aux Leffingeleuren, le 21 novembre au Cirque royal (complet), le lendemain à l'AB (complet également), le 23 à la Rockhal d'Esch-sur-Alzette et le 7 décembre à Tourcoing.

 

Par Julien Carette

Photo : Mathieu Golinvaux

Les commentaires sont fermés.