Ithilien, entre Tokyo et Winterfell

On connaissait l'amour des Japonais pour notre Salvatore Adamo national. Mais, derrière son aspect zen et ses cerisiers en fleurs, le Pays du Soleil Levant a aussi un côté nettement plus obscur. Le metal, sous toutes ses coutures, là-bas ils adorent. Et plus c'est méchant, mieux c'est. Une brèche dans laquelle le groupe belge Ithilien s'enfoncera bientôt, avec une tournée nippone en juin, et des dates à Tokyo, Nagoya et Osaka. Qui ça? Oui, oui, un groupe de Louvain-la-Neuve. Qui connaît déjà son petit succès à l'étranger puisqu'il revient justement de quelques prestations remarquées à Lille et à Paris.ithilien.jpg

Découvert lors du récent "Loud Tour" au Botanique, bien qu'existant depuis 2005, Ithilien fait du folk-metal. Le genre de musique qu'on imagine plutôt confectionnée dans une cave au fin fond de la Scandinavie. Et pourtant, il s'agit bien d'une production belge, dont l'univers nous rappelle parfois le Manic Movement des débuts. Sans réelle surprise, le nom du groupe est tiré de l'univers de Tolkien. Sur l'album "From Ashes to the Frozen Land," on retrouve des sonorités black et death, mais le tout n'est pas dénué de mélodies. Et notamment des sonorités traditionnelles, notamment grâce à l'utilisation d'une cornemuse flamande.

Costumes médiévaux et peaux de bêtes, on les croirait tout droit sortis d'un épisode de "Game of Thrones". C'est dire si en live, c'est une expérience hors du commun. Mais rassurez-vous, il ne faudra pas vous taper le Japon pour les voir. Car, de Eernegem à Verviers en passant par Roosdaal et Durbuy, ils sillonneront encore la Belgique d'ici juin...

> Christophe Van Impe

- Le 12 avril au Durbuy Rock Festival.

- Le 18 avril et le 2 mai au B52 d'Eernegem.

- Le 17 mai au Huggins Awakening Festival de Leffinge.

- Le 17 mai au Splinter de Roosdaal.

- Le 23 mai à la MJ Les Recollets de Verviers.

- Le 21 juin au Folk Fest d'Anthisnes.

 

Les commentaires sont fermés.