Antoine Chance, un avenir cousu de fil Doré

On l'attendait avec une impatience non dissimulée ce premier album d'Antoine Chance. Car il lui aura fallu patienter plusieurs années, parfois faites de doutes et de remises en question, avant d'arriver au résultat escompté. Mais ça valait le coup d'attendre. Il y a un peu plus d'un an, il s'était déjà produit à la Rotonde, en première partie de Christopher Owens. A l'époque, il était juste accompagné de Ziggy de Puggy à la batterie. Et, même si le tout n'était encore qu'ébauche, il avait déjà presque volé la vedette au ménestrel américain qui squattait la tête d'affiche.Antoine2.jpg

Sa voix et son univers évoquent inévitablement Julien Doré. Pas celui de "Kiss me Forever" ou "Les Limites", mais celui bien plus profond et fragile de "Corbeau Blanc", "Mon Apache" ou "Bergman". Soit ce qu'il y a de plus talentueux actuellement sur la scène française. Comme lui, il doit certainement s'inspirer de grands auteurs tels que Christophe. Et comme lui, il a de qui tenir. Mais, même s'il a pris soin de "traduire" son patronyme, il aura tout de même du mal à se débarrasser de cette filiation, tant que son père assistera, émerveillé, à chacune de ses prestations. Philippe Geluck, puisque c'est évidemment de lui dont il s'agit, était cette fois accompagné de Jacques Mercier et Patrick Chaboud. Et, en pénétrant dans une Rotonde surpeuplée, c'est soudainement toute notre jeunesse qui a défilé sous nos yeux. Antoine3.jpg

Par rapport à il y a un an, la formule scénique s'est enrichie même si Ziggy s'est logiquement fait la malle. Tout juste revenu de Los Angeles, ce dernier partait ce mercredi matin pour Istanbul pour y livrer un concert dans un club de 900 places sur les rives du Bosphore. Car la réussite de Puggy dépasse désormais bien largement nos frontières. Antoine, du coup, vole désormais de ses propres ailes et s'est adjoint les services d'un bassiste de talent: Geoffrey Hautvas, touche-à-tout de la scène bruxelloise puisque également leader d'Electric Château, musicien de live pour les Vismets et ex-Dallas Explosion. Antoine4.jpg

Emu par l'ampleur de l'événement, Antoine n'aura été hésitant que lorsqu'il s'agissait de s'exprimer entre les morceaux. Mais même ses hésitations sont touchantes. Pour le reste, il a simplement été brillant. "Fou" est déjà un tube, "Parader en enfer" a tout pour le devenir. Mais c'est tout son répertoire qui nous a séduit, y-compris les "fonds de tiroir" joués en fin de set. C'est "Fou", joué une deuxième fois dans une interprétation différente de la version radio, qui a mis fin à une prestation belle, sensible et talentueuse. Nous, on a a... doré.

Ses prochaines dates:

26.04.2014 - Maison de la Culture de Namur - www.province.namur.be
03.05.2014 - Inc'Rock Festival (Incourt) - www.incrock.be
10.05.2014 - Le Salon (Silly) - www.lesalonsilly.com
21.05.2014 - Ferme du Biéreau (IAD Music - LLN)

> Christophe Van Impe

 

Les commentaires sont fermés.