ABBota 2015: "C'est comme une cérémonie de mariage"

Pour beaucoup, l'Ancienne Belgique et le Botanique sont deux féroces concurrents. Or, énormément de choses rapprochent les deux salles de concerts à la programmation la plus pointue de Bruxelles. Il y a neuf ans, le haut de la ville et le centre de Bruxelles ont accepté de traverser la petite ceinture et la frontière linguistique pour donner naissance au projet ABBota. Aujourd'hui, c'est un peu comme si les Beatles et les Rolling Stones jamais ensemble pour offrir ce qu'ils avaient de meilleur. Les 6 et 7 mars, dix groupes se produiront pour une somme dérisoire. Un moment privilégié dont vous auriez tort de vous priver. Nous avons rencontré Paul-Henri Wauters (Bota) et Marc Decock (AB), qui nous parlent de ce mariage passionnel.2670062176.jpg

Pour beaucoup, et à tort, cette collaboration entre l'AB et le Bota peut sembler contre-nature. Comment est-elle née?

Marc Decock: "Les gens pensaient que nous étions des concurrents. Mais il y a neuf ans, on s'est mis à parler. Nous sommes flamands et francophones, mais nous sommes avant tout de Bruxelles. Il y avait déjà un statement autour de "Bruxelles Bravo", et on a continué."

Paul-Henri Wauters: "C'était l'aboutissement d'un processus naturel. Les deux salles ont grandi parallèlement. L'AB et le Bota ensemble, ça fait plus de 1000 groupes par an. On a une énorme productivité, et un respect mutuel est né. Un autre point important c'est que, sur la carte du Monde, un pays est visité par les tournées à partir du moment où il y a au moins une ville qui possède les infrastructures de scènes et de public pour que ça puisse se faire. Dans son développement, il est important pour un groupe de passer par l'AB ou le Bota. Bruxelles est une ville internationale qui est presque autant irriguée de produits culturels que Paris."cover-roseofjericho.jpg

Symboliquement, c'est important de faire exploser les barrières linguistiques?

M.D.: "Le Bota a une image plus francophone et nous néerlandophone. Mais notre dénominateur commun, c'est le rock et la pop. Notre langue, ce n'est ni le français ni le néerlandais, c'est la musique. Prenez Arno, c'est le meilleur symbole de cette ouverture d'esprit. Ce gars est dans l'esprit ABBota. Il est toujours porté sur la découverte. Il y a deux ans, il avait pris Mélanie De Biasio en première partie."

P.-H.W. "Cette idée de partage est très importante. On donne un signe à ceux qui auraient tendance à se replier. Le repli, c'est dangereux pour l'avenir de la culture. Plus que jamais, il est important de communiquer avec l'autre, de commencer à assumer un partage et de faire le choix de parler la langue de l'autre. L'AB et le Bota oeuvrent simplement pour le développement des groupes belges à l'étranger. L'an passé, on a notamment fait une nuit belge à l'Europavox à Clermont-Ferrand, et nous avions emmené un groupe flamand. Il y a peu de groupes qui ont un développement international et qui ne sont pas passés par l'AB ou le Bota."
phpThumb_generated_thumbnail.jpeg

Cette collaboration, c'est aussi l'union de deux monuments de la musique à Bruxelles...

P.-H.W.: "J'ai une admiration pour ce que propose l'AB, et je crois que c'est réciproque. Ensemble, on arrive à faire de Bruxelles une ville qui est importante, comme Amsterdam l'est avec le Paradiso et le Melkweg."

M.D.: "Bruxelles est encore mieux qu'Amsterdam! Je dois avouer que je préfère toujours faire en sorte que les 4000613887839.jpggroupes passent d'abord à Bruxelles et puis à Amsterdam, sinon ils arrivent pétés!

Cette année, le Bota enverra notamment Mountain Bike du côté du Boulevard Anspach. Le choix des artistes est-il évident?

P.-H.W.: "Mountain Bike, ils ont cartonné à l'Eurosonic. Ils ont obtenu des dates en France, qui font partie de la tournée Europatour. C'est le Bota qui a proposé leur nom, parmi d'autres. Mais attention, si le groupe n'est pas bon, on peut danser sur notre tête. On doit faire des choix. Sur vingt projets proposés, on ne peut parfois en prendre qu'un seul. Comme j'aime pas dire non, les gens me font souvent des reproches, mais ce n'est pas évident. C'est pour ça que quand on propose ABBota, c'est un peu comme une fête de mariage, on propose de belles personnes. Globalement, on se fait confiance. Je sais que Marc viendra toujours avec un panier rempli de choses intéressantes. Cet assemblement de groupes des deux parties du pays apporte une valeur ajoutée. En applause.jpgdeux soirées, on propose dix groupes qui ont un réel potentiel à l'export et qui se sont déjà frottés à tous les publics, pour 15 euros."

M.D.: "C'est d'ailleurs dans le cadre de l'AB Bota que BRNS avait joué pour la première fois à l'AB. Pour moi, c'était une découverte. Je connaissais vaguement parce qu'un des musiciens était originaire du quartier de La Roue où j'habite, mais sans plus. Dans l'autre sens, il y a eu Selah Sue. On propose nos coups de coeur à l'autre. Mais, à côté des dix artistes sélectionnés, il y a cinquante mécontents! Du coup, on joue un peu le rôle de "dikkeneks". On pourrait évidemment ajouter un Witloof, ou un Huis 23, mais c'est comme ça pour le moment. Musicalement, ça part dans tous les sens. Cette année, il y aura du stoner, de l'americana, de la folie,... Et tu peux écouter ces artistes dans un cadre confortable. Ce n'est pas la foire comme dans les festivals où il y a 100 ou 200 groupes."

P.-H.W.: "En plus, c'est un festival où tous les groupes ont eu une répétition l'après-midi, ce qui est rare. C'est une situation de luxe. Sans oublier que nous faisons partie d'un projet pilote au niveau régional pour défende l'application des 102 DB sur 15 minutes. La qualité du son est très bonne. La collaboration dépasse le cadre de l'artistique. Il y a un programme d'accompagnement des artistes."2000109 wallace vanborn.jpg

 

AB vendredi 6 mars 2015:
Club 19.00-19.35: ALASKA GOLD RUSH
Box 19.40-20.25: APPLAUSE
Club 20.30-21.15: MOUNTAIN BIKE
Box 21.20-22.25: THE EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND: THE BELGIANS
Club 22.30-23+: FUGU MANGO

Bota samedi 7 mars 2015:
Rotonde 19.00-19.35: KRIS DANE
Orangerie 19.40-20.25: WALLACE VANBORN
Rotonde 20.30-21.15: KAAT ARNAERT
Orangerie 21.20-22.25: KENJI MINOGUE
Rotonde 22.30-23+: BLACK FLOWER

 

 

Les commentaires sont fermés.