Royal Flop

Mercredi à l'AB, c'était LE concert qu'il ne fallait surtout pas manquer. L'AB était sold out depuis des mois, les tickets s'arrachaient à prix d'or au marché noir. En mai dernier, Royal Blood était pourtant déjà passé par les Nuits du Bota. Un concert à l'Orangerie qui n'avait cependant attiré que les curieux, vu que l'album n'était sorti RoyalBlood.jpgque trois mois plus tard, entouré d'une tempête médiatique sans précédent. Depuis, la presse anglaise en a fait des tonnes, présentant le duo comme étant la huitième merveille du Monde.

Alors oui, l'album est excellent. Oui, les deux musiciens sont des virtuoses. Mais en live, c'est d'un ennui... Musicalement on a apprécié, mais on n'a pas pris notre pied une seule seconde. Une prestation d'une petite heure, sans rappel, sans reprise (pourtant, ils en ont un paquet en magasin), sans magie et surtout sans aucune énergie. Mike Kerr, le chanteur/bassiste, bouge tellement peu qu'il n'a même pas besoin de prendre une douche après le concert. On ne lui demande évidemment pas de se rouler par terre, mais il pourrait au moins un peu se remuer les fesses. Non, il préfère prendre la pose comme si son groupe avait 20 ans de carrière et 10 albums à son actif. Le grand moment "rock n' roll" du concert? Ce moment où il interrompt "Loose Change" après avoir reçu une pièce de 20 centimes sur le bras. Il s'en prend alors verbalement au "coupable", lui proférant quelques amabilités fleuries. Visiblement rancunier, il ne cesse ensuite de le fixer pour finalement balancer agressivement une baguette de batterie en sa direction. Bref, on ne s'est pas extasié mais au moins on a bien ri.

< Ch.V.I.

Les commentaires sont fermés.