Rock-A-Field 2015 : les trois découvertes à faire ce week-end

rock a field,kate tempest,talisco,nothing but thievesAprès vous avoir parlé ce jeudi des concerts qu'il ne faut pas rater lors du Rock-A-Field 2015 (qui se tient de ce vendredi à dimanche à Roeser, dans le sur du Luxembourg), nous nous penchons ce vendredi sur les découvertes à ne pas manquer.

Nous en avons sélectionné trois, une par jour de festival. 

nothing_but_thieves_1.jpgNothing But Thieves

(vendredi à 19h sur la Startin' Stage)

Le jeune quintet britannique fait partie des groupes indépendants qui montent outre-Manche. Pas encore d'album à son actif (celui-ci est prévu pour octobre) mais une poignée de singles et deux EP qui ont retenu l'attention. Ils ont ainsi notamment signé avec une célèbre maison de disque: RCA Records (Pharrell Williams, David Bowie, Alicia Keys, ...).

Le groupe se dit inspiré par Muse, Kasabian et Jeff Buckley. A l'écoute de leurs premiers morceaux ("Itch", "Wake Up Call", "Ban All the Music"), on aura surtout envie de citer le premier groupe...

kate_tempest_1.jpgKate Tempest

(samedi à 21h35 sur la Startin' Stage)

 Chez elle, au Royaume-Unis, on dit d'elle qu'elle est la "The Streets" au féminin. Son premier album, lui, a été nominé pour le prestigieux "Mercury Prize" en 2014. Mais c'est sur scène que la musique de cette rappeuse-slameuse-poétesse prend encore plus de sens. Elle devient dansante et son flow époustouflant. Comme ont pu le remarquer les spectateurs du festival Sonic Visions en novembre dernier. 

talisco_1.jpgTalisco

(dimanche à 15h25 sur la Startin' Stage)

Jérôme Amandi, alias Talisco, est un des phénomènes français de ces derniers mois dans le petit monde de la musique indépendante (nous avions d'ailleurs réalisé son interview en début d'année). Entre pop ciselée et folk puissant, sa musique a tout d'une magnifique découverte. A l'écoute de ses chansons (en anglais), on oscille entre Calexico et Phoenix. De bien belles références.

>J.C.

Les commentaires sont fermés.