Gavin James: "Jouer à Werchter reste le plus grand souvenir de ma carrière"

Gavin2.jpg

Gavin James, 22 ans et une bonne tête de rouquin qui ne laisse aucun doute sur ses origines, est déjà une star en Irlande. Adoubé par Ed Sheeran, et comparé à Damien Rice, il vient de sortir son premier album "Bitter Pill" et s'était produit sur la scène de Rock Werchter l'été dernier. Nous l'avons rencontré lors d'un passage furtif en Belgique, entre la Norvège et la Suisse. Il sera en concert au Botanique le 8 avril. A ne surtout pas manquer...

Gavin, tu seras en concert au Botanique le 8 avril. Quelle image as-tu de la Belgique?

"Je suis venu quelques fois. Malheureusement, quand je passe, je n'ai pas trop le temps de voir autre chose que les salles de concerts et les hôtels. Mais je garde notamment un souvenir incroyable de mon passage l'an dernier à Rock Werchter. C'est jusqu'à présent le meilleur souvenir de ma carrière. J'y avais joué le lendemain du Pinkpop. Je ne m'étais jamais retrouvé dans un endroit aussi énorme, même si j'avais déjà joué devant de grandes assistances. Je suis monté sur scène et je me suis dit "oh fuck..." Je ne m'attendais franchement pas à ça. J'avais joué sous la tente, j'adore ça. Car, même si c'est en festival, tu parviens à jouer devant un public attentif. J'ai également fait quelques festivals en Irlande, comme "Electric Picnic" l'an dernier."

Connais-tu certains artistes belges?

"Stromae est de chez vous, non? Il est épique. Je l'ai découvert avec la vidéo de "Alors on danse". Mais c'est "Formidable" que je préfère. Chez nous, la vidéo passe avec la traduction des paroles, ce qui nous permet de comprendre ses textes. Car mon français est très sommaire..."

La musique, tu as baigné dedans dès le plus jeune âge...

"Absolument, à la maison il y avait tout le temps de la musique. Mes grands-parents étaient tous les deux chanteurs d'opéra. Ma soeur, qui a 8 ans de plus que moi, est également chanteuse soul. Elle chante du gospel, comme dans "Sister Act". Mon père adorait la musique. J'ai grandit avec Bob Dylan, Jimmy Hendrix, Cat Stevens, Van Halen dans les oreilles... mais j'ai aussi beaucoup écouté Slipknot et Metallica. Au départ, j'aimais le rock bien lourd. J'apprécie énormément de genres. J'ai appris à jouer de la guitare très jeune, car c'est plus simple. Je jouais du Dylan et du Beatles. C'est en voulant jouer du Led Zep que je suis passé à la guitare électrique. Je voulais devenir Jimmy Page! J'avais également un très bon prof de piano."Gavin1.JPG

Que peux-tu nous dire de ton album?

"C'est une collection de morceaux composés depuis deux ans. C'est une espèce d'adaptation de tout ce qui s'est passé dans ma vie. Il n'y a pas tellement de chansons d'amour."

Les paroles sont très personnelles, notamment sur "22"...

"Oui, ça parle du harcèlement à l'école. J'ai connu une période terrible à l'école primaire. J'en ai souffert jusqu'à l'âge de 14 ans. C'était vraiment merdique... C'est une chance de pouvoir exprimer ses sentiments."

Quel rôle Ed Sheeran a-t-il eu dans ta carrière?

"Il m'a un jour invité sur scène lors d'un concert à Croke Park. J’étais nerveux comme à chaque fois que je monte sur scène. Il m’a proposé ça avec le groupe Kodaline alors que nous étions ivres à 5 heures du mat'. C'était dingue, il y avait 8000 personnes. Ed a joué un rôle primordial dans ma carrière. Il m'a énormément aidé."

> Un entretien de Christophe Van Impe

 


 

Les commentaires sont fermés.