- Page 5

  • Bertrand Cantat et Detroit viendront à la Rockhal le 6 mai

    detroit,rockhal,bertrand cantatOn savait que Détroit, le nouveau projet de l'ancien leader de Noir Désir, passera par l'Ancienne Belgique à Bruxelles le 15 mai. D'autres dates ont été confirmées depuis un peu partout en France ... et au Luxembourg. C'est ainsi que le 6 mai, le "tour bus" de Détroit fera étape à la Rockhal à Esch-sur-Alzette.

  • Ásgeir, le nouveau prodige venu du froid

    Les Islandais ont un côté terriblement agaçant. Non contents de vivre dans le pays le plus beau et le plus fascinant de la planète, ils ont également donné naissance à une scène musicale absolument sidérante. Björk, avec ses ambiances alambiquées, avait ouvert la brèche dans les années 90. Et des groupes ou artistes comme Sigur Rós, Múm, GusGus, Amiina, Emiliana Torrini ou of Monsters and Men ont ensuite commencé à Asgeir1.jpgpousser comme des champignons sauvages sur une plaine aux abords de Reykjavik. Tous plus beaux et plus renversants les uns que les autres. Comme si avoir des stalactites au bout du pif vous donnait droit à une certaine grâce créatrice...

    Ásgeir Trausti est le petit dernier de la classe. En 2012, il sortait "Dýrð í dauðaþögn", album entièrement chanté en islandais. Soucieux de toucher un plus large public, il proposait ensuite, il y a quelques semaines, une version anglophone, traduite avec l'aide de John Grant. Le son typiquement islandais y est Asgeir3.jpgreconnaissable entre mille. On oscille entre Sigur Ros et Bon Iver. Mardi soir, celui qui a désormais réduit son nom à "Asgeir" pour la scène internationale, était de passage au Bota. Le concert était initialement prévu au Witloof Bar mais, face à la demande, il avait dû être déplacé in extremis à la Rotonde.

    Farao, alias la sublime Norvégienne Karian Jahnsen, donnait d'abord le ton avec un folk à la fois tendre et profond. Dire qu'Ásgeir nous a ensuite bouleversés relèverait de l'euphémisme. T-shirt minimaliste laissant entrevoir des tatouages colorés sur son torse et ses bras (dont un ange, en parfaite concordance avec sa voix cristalline) et bonnet vissé sur le crâne, il ne pouvait mieux débuter son set que par "Heimforin" ("Going Home" en anglais), le morceau le plus intense et le plus vibrant de son album. D'anglais, il ne fut guère question. On sent d'ailleurs que le garçon n'est pas très à l'aise quand il s'agit de s'exprimer dans la langue de Shakespeare. Durant les courtes pauses, il se contente de timides et souriants "mercis" en français. Et la plupart des morceaux sont interprétés en islandais. Juste avant son tube "Leyndarmál" ("Kings and cross"), il demande même au public sa préférence, et la réponse de celui-ci Asgeir2.jpgtombe sous le sens. Sur scène, il est entouré de quatre musiciens, dont son frangin et un batteur à la barbe fleurie qui n'aurait pas détonné dans le casting du "Seigneur des Anneaux". Nous, on a juste eu envie de fermer les yeux et de s'évader. 2013 nous aura offert de superbes concerts. Mais celui-ci était encore un cran au-dessus et, à l'approche de l'hiver, ne pouvait mieux tomber...

    < La setlist: 1. "Going home", 2. "Lupin intrigue", 3. "Ocean", 4. "Summer guest", 5. "On that day", 6. "Higher", 7. "Head in the snow", 8. "Shoote the pain", 9. "In the silence", 10. "Nù haen blaes", 11. "King Asgeir4.jpgand cross", 12. "Was there nothing" et 13. "Torrent".

    < Christophe Van Impe

  • Kurt Vile et Scout Niblett, les chercheurs d'or

    Les organisateurs avaient sans doute vu un peu trop grand en visant d'abord le Cirque Royal. Au point que, quelques jours plus tôt, la soirée était déplacée à l'Orangerie. Sans doute une question de ventes faiblardes, malgré les critiques positives. Une salle qui, du coup, faisait le plein pour Scout Niblett et Kurt Vile and the Violaters. Et ce n'était pas plus mal. Déjà pour Scout Niblett, il fallait être fortiche pour se frayer un chemin au milieu de la foule. Ravissante au demeurant, l'Américaine a livré une prestation pleine de sensibilité, rappelant par moments PJ Harvey et Cat Power. Son dernier album, "It's up to Emma" est une des belles surprises de 2013.

    Avec Kurt Vile, il n'y a plus vraiment d'effet de surprise. Depuis sa signature sur le label Matador, on sait qu'il ne nous décevra jamais. "Smoke ring for my halo" (2011) et "Waking on a pretty daze" sont des petits Kurtvile.jpgbijoux de rock indépendant, psychés comme il faut, et habités par Bruce Springsteen et Bob Dylan. Le natif de Philadelphie ne jette pas de poudre aux yeux. Accompagné de ses Violators, il arrive d'ailleurs sur scène alors que la musique d'ambiance n'a pas encore été coupée et que les instruments sont à peine branchés, ne papote pas beaucoup, ne semble pas particulièrement à l'aise sur scène une fois que la musique s'interrompt. Mais, guitare en bandoulière et cheveux dans le visage, il se transforme en véritable génie. Surtout quand, juste avant le rappel, il interprète deux morceaux seul à la guitare acoustique. Pendant une heure, et comme lors de son dernier passage au Bota, il a tourné les plus belles pages de son répertoire. Et on en vient à se réjouir que son concert n'ait finalement pas eu lieu au Cirque...

    < La setlist de Kurt Vile and the Violators: 1. "Freeway", 2. "Waking on a pretty day", 3. "Jesus fever", 4. "Was all talk", 5. "KV Crimes", 6. "Goldtone", 7. "Peeping tomboy", 8. "Feel my pain", 9. "Freaktrain", 10. "Girl called Alex".

    < Christophe Van Impe

  • Les Arctic Monkeys seront aussi à Rock Werchter

    1452169_10152032070700699_933941483_n.jpgQuelques heures après l'annonce de la venue de Metallica début juillet sur la plaine de Werchter, le plus grand festival de Belgique vient d'annoncer une deuxième confirmation : les Arctic Monkeys ! 1479098_10152034082725699_699230193_n.jpg

    Le groupe de Sheffield sera tête d'affiche le vendredi 4 juillet. 

  • Metallica confirmé à Rock Werchter

    Werchter.jpgSans grosse surprise, Rock Werchter a confirmé son premier nom pour son édition 2014: Metallica. Le groupe sera une des têtes d'affiche du jeudi 3 juillet.

  • Fauve balance un premier extrait de son album

    Fauve Album.jpgVieux Frères Partie 1, le premier volet du premier album des Français de Fauve est prévu pour début février 2014, comme nous l'avions déjà annoncé.

    Le collectif a dévoilé en ce début de semaine la pochette, le tracklisting (ci-dessous) et un extrait: "Voyous" (en collaboration avec Georgio, rappeur du 18ème arrondissement de Paris). Pour rappel, la deuxième partie du disque sortira plus tard dans l'année.

    Le tracklisting :

    VOYOUS (feat. GEORGIO)
    REQUIN-TIGRE
    JEUNESSE TALKING BLUES
    RAG #3
    INFIRMIÈRE
    DE CEUX
    RAG #4
    TUNNEL
    VIEUX FRÈRES
    LETTRE À ZOÉ
    LOTERIE

  • Liam Gallagher et Beady Eye en février à la Rockhal

    Beady Eye photo.pngLiam Gallagher (ex-Oasis) et son groupe Beady Eye seront en visite à la Rockhal à Esch-sur-Alzette le 21 février prochain.

    Les tickets sont déjà disponibles.