- Page 4

  • #23 de nos albums de 2014: Intergalactic Lovers avec Little Heavy Burdens

    image.jpgRévélé il y a trois ans avec le très réussi "Greetings & Salutations", Intergalactic Lovers a pris son temps pour effectuer son retour au premier plan. Mission accomplie avec cet album dense et soigné que les Alostois ont brillamment défendu sur de nombreuses scènes belges et étrangères.

    Trois singles ("Islands", "Northern Rd." et "No Regrets") ont déjà cartonné en Flandre mais on pourrait en sortir plusieurs autres, comme le vaporeux et inquiétant "Obstinate Heart" ou "Great Invader" et son "It's never enough... Never enough" désabusé dans la jolie voix de Lara Chedraoui. Car derrière la fraîcheur et l'énergie coutumières du groupe en concert s'entremêlent doutes et fragilité, pour un résultat final qui constitue une superbe confirmation.

    PS: on écoute toujours le CD régulièrement...! >Philippe Sadre


  • #24 de nos albums de 2014: St. Vincent avec St. Vincent

    St_Vincent_artwork.jpgSaint Vincent, alias Annie Erin Clark, est un des secrets les mieux cachés de la scène indépendante américaine. Car chacun de ses albums est une vraie petite perle.

    La cuvée 2015 le confirme une nouvelle fois (son dernier album  est dans le top 5 des meilleurs disques de pratiquement tous les classements de cette fin d'année 2015 aux USA). St. Vincent, son cinquième opus, est une collection de chansons barrées, entre électro branchée et pop très classe. Un futur classique! 

  • Robbie Williams et Anouk au TW Classic

    TW classic_width240.jpgLe 4 juillet prochain aura lieu dans la plaine de Werchter le TW Classic. On connait désormais le nom de deux têtes d'affiche: l'Anglais Robbie Williams et la Néerlandaise Anouk. 

  • #25 de nos albums de 2014: Frànçois & The Atlas Mountains avec Piano Ombre

    frànçois & the atlas mountains,piano ombreLe Français François Marry et ses Atlas Mountains sont revenus sur le devant de la scène cette année avec "Piano Ombre", un recueil de chansons pop rêveuses et sautillantes à la fois. Sorti sur le label-référence Domino, cet album regroupe des influences francophones et anglophones, François ayant habité plusieurs années à Bristol. Et en live, les chansons donnent une pêche terrible. Bref, du bon sur toute la ligne! >Ph.S.


  • #26 de nos albums de 2014: Adrien Gallo avec Gemini

    image.jpgAdrien Gallo s'est fait un nom et un prénom avec son premier album solo, une cargaison de chansons pop naïves et fort agréables. Avec des références revendiquées comme Elli et Jacno, Serge Gainsbourg et surtout Etienne Daho, il ne fallait pas rater son coup. Et le leader des BB Brunes n'a pas failli, parvenant ainsi, contre son gré peut-être, à faire taire certaines critiques. Accompagné par sa copine sur plusieurs morceaux, il a donné à son "Gemini" des airs estivaux bienvenus à cette période de l'année. >Ph.S.

  • Le flow de Kate Tempest a balayé l'AB Club

    Kate Tempest terminait ce vendredi à Bruxelles le volet européen de sa tournée 2014. Une année sans nul doute particulière pour l'Anglaise de 28 ans qui a révélé au grand public ses textes aiguisés sur un flow parfaitement maîtrisé.

    Une (bien meilleure...) rime. Voilà qui est cher à la chanteuse, déjà reconnue depuis de nombreuses années dans le monde de la poésie et du "spoken word" avant de s'attaquer à la musique avec ce "Everybody Down", unanimement désigné comme un des albums de 2014 outre-Mer du Nord. "La version féminine de Roots Manuva et de The Streets" pouvait-on lire en guise de présentation le site de l'AB. 

    kate tempest,ab clubSi elle partage avec le premier des racines dans le "South London" et avec le second le concept d'un album suivant l'histoire de plusieurs personnages, elle possède une personnalité assez forte pour s'émanciper totalement de ces références, aussi flatteuses soient-elles. 

    Elle arrive sur scène après le lancement de l'intro et balance "Marshall 'Law" en regardant tout le premier rang dans les yeux pour mieux lui raconter son histoire. Ou plutôt celle de la vie de Becky, Harry et Pete, des jeunes gens de son âge confrontés problèmes de la vie, avec la solitude en toile de fond. Et d'interpéter son electro-narrative-rap (comme elle l'a elle-même décrit) avec énormément de vie, limitant au maximum toute monotonie grâce à des changements de rythme et une super alchimie avec sa choriste.

    Elle veut faire de cet ultime concert une fête, en tendant une canette de bière à un spectateur enthousiaste ou en s'installant un peu maladroitement à la batterie pendant "A Hammer". Elle rigole en promettant à son batteur de "ne plus jamais recommencer mais bien de poursuivre mes rêves".

    L'émotion semble la prendre après le dernier morceau mais elle revenait sur scène sur l'insistance du public pour proposer, faute d'autres chansons dispos, le début de "Brand New Ancient", son précédent spectacle en poèmes. Nouveaux applaudissements mille fois mérités. >Philippe Sadre


  • Un nouvel album pour les Libertines en 2015?

    libertines.jpegOn a appris que les Libertines venaient de signer un contrat avec le label Virgin EMI. Une bonne nouvelle pour les nombreux fans du groupe, après la réunion de ce dernier l'été passé.

    Du coup, il se chuchote que le combo de Pete Doherty et Carl Barat pourrait bien livrer un troisième album dès 2015. Soit plus d'une décennie après son dernier opus (leur second album, The Libertines, date de 2004). 

    Par ailleurs, on vous rappelle que Carl Barat sortira aussi, dès le 16 février, un nouvel album solo (baptisé Let It Reign), accompagné par un autre groupe, The Jackals.

  • Damien Rice et The War On Drugs à Rock Werchter

    Rock-Werchter-3.jpgLes organisateurs du plus grand festival belge continuent à balancer au compte goutte les noms de son affiche 2015. Rock Werchter a ainsi annoncé ce vendredi deux nouveaux artistes: le songwriter irlandais Damien Rice et un des groupes indépendants de 2014, The War On Drugs. 

  • #27 de nos albums de 2014: Yann Tiersen avec Infinity

     

    top 30 de 2014,yann tiersen,infinity

    Yann Tiersen nous est revenu cette année avec un album rempli de rafales de vent et de musiques tourbillonnantes qui balaient des plages de luminosité. Un voyage en plusieurs langues entre la Bretagne natale du chanteur et l'Islande de Sigur Rós. Ajoutez une pincée de Brooklyn et de MGMT et vous aurez fait le tour d'un album passionnant dont les temps forts se nomment "Ar Maen Bihan", "Slippery Stones", "Meteorites" et le très "Noël", malgré son titre, "Midsummer Evening". >Ph.S.

     


     


  • #28 de nos albums de 2014: Sylvan Esso avec Sylvan Esso

    sylvan-esso1-608x608.jpgSylvan Esso a été une des révélations de l'édition 2014 du célèbre festival américain SXSW. Dans la foulée, beaucoup de médias ont commencé à parler de ce duo mixte composé de la chanteuse Amelia Meath et du producteur Nick Sanborn. Ils sont ainsi passés dans de nombreux talk show US.

    Il faut dire que l'électropop (sensuelle et tribale) de leur premier album est drôlement addictive. A l'image du single "Coffee". Une belle découverte.