hickey underworld

  • Arabnormal lance son premier extrait

    Jeter un coup d'œil distrait sur les réseaux sociaux. Puis tomber sur un nom connu et sur un son reconnaissable. Et enfin écrire une petite rubrique sur un groupe belge dont on va suivre avec plaisir les débuts.

    arabnormal.jpg

    Ce son et ce nom mènent vers Arabnormal, le nouveau projet de Younes Faltakh, le chanteur de The Hickey Underworld. Ce groupe anversois, vainqueur du Humo Rock Rally en 2006, on l'aime d'amour. Des albums écoutés en boucle, des concerts mémorables même si inégaux et des singles qui résonnent dans tous les coins du cerveau telle une boule de flipper. Le tout mis en images dans des vidéos plus ou moins barrées (voir ci-dessous).

    Fin de cette aventure donc, mais on reconnaît et apprécie la voix, le style psyché et le visuel de "Scorpio", la première chanson lancée il y a quelques jours. «A flying carpet music journey to the orient and back », voilà ce que  nous promet Arabnormal ! Younes ne repart pas tout à fait de zéro, puisque le binôme qu'il forme maintenant avec Niek Meul de Das Pop est composé sur scène de quelques têtes connues du paysage rock belge: Mich Beniest des Deadsets aux claviers, le guitariste Sjoerd Bruil et le batteur Damien Vanderhasselt de Millionaire ainsi que Jonas Govaerts. Le réalisateur et ancien guitariste des Hickey Underworld a dû quitter le navire suite à des problèmes d'acouphènes, le voici de retour une basse dans les mains.61412271_1257808597722574_2200879201114914816_n.jpg

    Après avoir assuré l'une des premières parties de dEUS à l'AB lors de l'Ideal Crash 20th Anniversary Tour, voici quelques dates dans des clubs flamands à Anvers (Het Bos, 14/09), Louvain (Het Depot, le 12/10), Opwijk (Nosta, 17/10), Gand (Café Charlatan, 30/10) et à Alost (Ruis, 02/11) avec Cocaine Piss.

    Photo: Hatem Boussaid

     

     

     

     

     

  • The Hickey Underworld: Remède à la morosité avec "Ill"

    Trois ans après "I'm Under The House, I'm Dying", le groupe anversois The Hickey Underworld nous propose le résultat de ses nouvelles élucubrations. "Ill" s'inscrit bien dans la lignée de ses prédécesseurs, avec son rock noisy, souvent à la rupture mais toujours étonnant et mélodieux.

    hickey underworld,ill

    Tout d'abord, tu sais que tu tiens un album de Hickey Underworld entre les mains rien qu'en lisant les titres, plus bizarres les uns que les autres. Et en appuyant sur "Play", on se dit rapidement qu'on est en terrain connu. Le premier extrait "High School Lawyer" est probablement un des plus "accessibles", avec ses guitares métalliques et entêtantes. On imagine trop bien en plus le chanteur Younes Faltakh lancer des kicks à des adversaires imaginaires avant de chanter le "refrain"...

    En fait, on retrouve toujours un petit bout de Hickey Underworld dans chacune de leurs chansons. La voix de Younes Faltakh semble tantôt lointaine, tantôt poussée à l'extrême, comme si elle s'accrochait désespérément à un wagon de montagnes russes lancé à pleine allure. "DWAMGOZ" est bordélique et tourbillonnant, "Colossal No" commence tout en atmosphère puis reçoit subitement une pluie de riffs en pleine tronche tandis que "Seeing Eye Friend" est rendu rocailleux par de nombreuses ruptures. En fin d'album, "Chill Their Souls" commence comme une ballade rock 90's... mais devient rapidement une de ces chansons estampillées "THU".

    Chaque morceau mérite certainement plusieurs écoutes pour tenter de les apprivoiser un peu. "Un peu", parce qu'ils parviendront toujours à vous surprendre et à vous emmener... Qu'il est bon de voir un groupe faire exactement ce qui lui plaît... et à nous aussi!  >Philippe Sadre

    En concert: Le 4 mai au Depot (Louvain), le 16 mai au Vooruit (Gand), le 17 mai à l'AB Club (Bruxelles) et le 21 mai au Cactus Club (Bruges).